L'association
Randonnées
Marche Nordique
Botanique
Météo

Jeudi 20 octobre 2016

Autour de la chapelle des Coulettes - Soleilhas.

Rando animée par Eliane

10 km, 450 m dedénivelé.

Au lever du jour, 16 personnes se sont retrouvées à la gare de Digne pour la rando proposée par Eliane.
Une petite halte nous a permis de profiter de la vue sur les lacs et de vérifier que le Mandarom est toujours là.
Arrivés à Soleilhas vers 9h, nous nous sommes d'abord dirigés vers le défens des Coulettes, puis vers les Coulettes.
N'ayant pas envie de nous mouiller les pieds, nous avons rebroussé chemin pour franchir le ravin de Veraillon
un peu plus haut, au niveau de la cascade de la plâtrière. Nous avons pu apercevoir la chapelle St Pierre à distance,
Eliane, prudente, n'ayant pas voulu nous faire emprunter un passage glissant et dangereux.
Après une bonne petite montée nous avons trouvé un emplacement bien exposé pour notre pique-nique.
Bien restaurés, nous sommes repartis jusqu'aux ruines de Veraillon où nous avons retrouvé le GR4 qui nous a ramenés vers Soleilhas.
Les amateurs de champignons ont pu poursuivre la cueillette commencée le matin, quelques sacs étaient bien remplis ...
Après une dernière descente un peu délicate, nous sommes arrivés au village que nous avons pu visiter avant de retrouver les voitures.
Lavoirs, église, borne miliaire, fontaine, ... Soleilhas mérite bien une visite.

Encore une belle journée avec des bonnes conditions météo. Les couleurs d'automne étaient au rendez-vous ...
Merci Eliane de nous avoir fait découvrir ces lieux.

JP. Menot.

Pour découvrir le diaporama de la balade, cliquez là


Date de création : 07/11/2016 : 17:48
Catégorie : Randonnées - 4-6 Comptes-rendus 2016
Page lue 1276 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Texte à méditer :  

Celui qui gravit les plus hautes montagnes se rit de toutes les tragédies, qu’elles soient réelles ou non.   Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra