Texte à méditer :  

En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager.   Robert Louis Stevenson

La rando
Vie associative
Groupe découverte
Randothèque
Historique de l'ADRI

Week-end du 05 et 06 août 2017 à Bayasse (Ubaye)

1er jour: Le Vallon Julien 

Rando animée par Marie-Jo

Rendez-vous 6h du matin, tout le monde est là 10 minutes avant l'heure! Nous sommes 17. C'est toujours la canicule. Que nous sommes heureux de gagner les hauteurs pour trouver un peu de fraîcheur.

Ce samedi 05 août c'est Marie-Jo qui nous conduit dans un endroit insoupçonné. Voilà presqu'un an qu'elle nous concocte cette journée. Une rando c'est tout une organisation, repérage sur carte, discussion avec les gens du coin, avec d'autres animateurs, reconnaissance sur le terrain parfois 2 fois, 3 fois, jusqu'à ce que le circuit soit satisfaisant.

Arrivés à 8h15, nous délaissons les voitures, et démarrons cette magnifique journée depuis les Longs en direction de ce mystérieux vallon. Les habitations du hameau dépassées, ça monte bien en lacets serrés, et déjà nous apercevons les premiers bouquetins, la journée est prometteuse. L'environnement est très minéral avec des crêtes contorsionnées par le temps, et assez enclavé, nous longeons un torrent dont le son à cette saison baigne notre esprit de sérénité. Nous montons toujours, l'endroit nous insuffle: «mais qu'y-a-t-il là haut-derrière?»

L'ascension terminée, nous arrivons dans un espace ouvert en forme de cuvette enherbée à souhait, et sur le côté une cabane, petite, jolie, soignée, un vrai petit bijou. Et là les yeux presqu'en larmes Marie-Jo et Serge nous racontent: «Lorsque nous sommes venus au printemps, nous avons fait une rencontre, ici même, d'un monsieur qui nous a raconté qu"avant il y avait des troupeaux de brebis. Maintenant il n'y a plus de troupeau. L'espace est trop petit pour accueillir ces gros troupeaux actuels. Alors l'herbe n'est plus mangée, la cabane plus occupée». Il y a un écriteau à l'extérieur: N'enfoncez pas la porte, elle est ouverte! Les techniciens des services pastoraux, l'ONF, les bergers etc... ont conjointement décidé l'ouverture de cette cabane aux randonneurs!» Cela fait quelques années, elle est toujours en parfait état, respectée comme un sanctuaire. Après une bafouille sur le cahier, nous sommes ressortis. Nous étions sur la pointe des pieds... Ce n'est pas fini! «Ce monsieur remonte régulièrement, entretient la cabane, l'espace, fait des semis et repiquage de plantes sauvages, dont nous tairons le nom, jalonne le chemin de longues pierres plates lorsqu'il se perd.» Nous étions tous très émus. Nous avons continué notre chemin jusqu'au col.... où nous avons fait la pause repas et même plus! Bien sûr tout au long de notre montée dans cet espace si préservé, nous avons pu voir des bouquetins, de tous poils: boucs teints, boucs thyms, des petits, des mères, des mâles à la ramure grandiose. Puis ce fut le temps du retour, et de la descente (régal de Marie-Jo).

Au total nous avons parcouru 13 kms et 1050m de dénivelé.

Le soir, arrivée au refuge de Bayasse, douche, boissons désaltérantes diverses et variées, répartition dans les chambres et.... repas: la croziflette!!! moi qui ne sort pas souvent de chez moi, eh beh je ne savais pas ce que c'était. Je peux vous le dire: «allez-y, c'est très bon!»

Deuxième jour: rando animée par Marie-Thérèse: Le Cimet

Ah, Cimet m'était conté! Nous sommes le 06....non, non pas le 06 mai, mais le 06 où, mais non août! «Pardonnez-moi ce sont les fruits des bruits de la nuit!»

Là, avant toute chose, il nous faut remonter à l'année dernière. Quasi à la même époque Bernard nous a proposé une rando aux lacs de Braissette, Marie-Thérèse et Jean-Philippe en étaient, et pour cause! Ils préparaient la rando de cette année et venaient la reconnaître dans la foulée. Cela faisait presq'un an que nous attendions cette journée.

A Bayasse, bien sûr pas de réseau, donc pas de météo, ouf! 7H40 nous sommes prêts, le ciel bien dégagé le matin, a tendance à laisser la place à la grisaille. Nous commençons notre ascension le chemin est en pente douce très régulière, le rythme agréable. Cependant le ciel est de plus en plus menaçant, tombera, tombera pas? Les premières gouttes arrivent, nous montons depuis 1h30. Il nous faut prendre une décision, la pluie se fait plus abondante, et glaciale. La décision est fatale, nous rebroussons chemin. La sortie est terminée. Nous avons quand-même gravi plus de 400m.

Même Cimet a goutté, pour pluvieux qu'il soit, il n'en reste pas moins délicieux à....gravir, même si le vent Cimet!

Autre version:

Même si met à goûter, pour plus vieux, qu'il soit, il n'en reste pas moins délit cieux à.... gravir même si le vent s'y met. Pfouff , pfouff! Ok, je vous l'accorde c'est un peu tiré par les cheveux, mais ce jour là je marchais sur la tête! Ch'était l'effet de la chimay (c'est une bière belge, la préférée des cht'i... pour les non connaisseurs.)

Ch'est promis Marie-Thérèse nous re proposera le chimet une prochaine fois.

Rassurés nous regagnons nos domiciles, et notre contrée ensoleillée.

Merci à Marie-Jo et Marie-Thérèse pour ce week-end bien sympathique, et mémorable.

Annick

Tout ça en images en cliquant ici


Date de création : 12/08/2017 : 18:18
Catégorie : La rando - 4-9 comptes rendus 2017
Page lue 357 fois

Météo
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 63 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Le coin des jeux
 

 ADRI Rando 04
1 Bd Martin Bret, centre Desmichels, 1er étage gauche, porte 12
04000 DIGNE-LES-BAINS
 Tél  04 92 31 07 01    Email :
mail_ADRI.jpg