Texte à méditer :  

Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.   Michel Audiard

La rando
Vie associative
Groupe découverte
Randothèque
Historique de l'ADRI
 ↑  
Point de départ, 1936. Les congés payés acquis par les travailleurs voient sur les routes, les plages, les campagnes déferler des cohortes de gens avides de plein air, de soleil. Les auberges de jeunesse seront un gîte d’étape facilement accessible.
 
Jean LOISEAU, grande figure du scoutisme français propose au Touring Club de France, son projet de « grandes routes du marcheur ». Le 5 mars 1945, première réunion de la commission des sentiers de tourisme pédestre. Apparition de l’expression : sentier de grande randonnée.
 
1946 : mise au point des signes conventionnels blancs et rouges identiques à tous les sentiers. Etablissement de la carte du réseau national des sentiers, première exposition aux galeries Lafayette à Paris sur le thème : tourisme pédestre et sentiers de grande randonnée.
 
4 novembre 1946 : décision de baptiser la commission des sentiers « comité national »
 
Août 1947 : le comité national des sentiers de grande randonnée – C N S G R – est créé. Création du GR3.
 
1948 : la création du GR1, GR5, GR6, GR7 suivent…
 
1951 : naissance du tour du Mont Blanc.
 
1971 la Fédération Française de la Randonnée Pédestre - FFRP- succède au CNSGR. Mise en place dans les départements des CDRP – Comités Départementaux de la Randonnée Pédestre – Ils remplacent les délégations départementales du CNSGR.
 
Que se passe-t-il dans les Alpes de Haute Provence ?
 
En 1952, le GR4 est mis en chantier par le Comité Départemental des sentiers avec le délégué Roger CARLE, l’aide de diverses structures : 11ème BCA, ONF, scouts et associations diverses.
 
GR5, premières esquisses du projet et réalisation les années suivantes.
 
En 1958 : GR6, tronçon Barcelonnette-Sisteron avec la même structure.
 
 
1977 : naissance de l’ADRI le 24 février 1977.
 
Avant la création de l’ADRI, des structures départementales existaient : 1947 Comité Technique des Sentiers sur l’initiative de Jeunesse et Sports en liaison avec le CNSGR. En 1952-1953 Comité Départemental des sentiers qui était en fait une sous commission de la commission départementale du tourisme animée par Jeunesse et Sports.
 
Avant l’ADRI, un travail non négligeable avait été accompli par des bénévoles, des institutions. Le besoin se faisait sentir plus ou moins confusément d’une structure qui impulse une rationalisation et qui participe au développement de l’économie du département.
 
Ainsi, à l’instigation de la Direction Départementale de Jeunesse et Sports, de Monsieur le Préfet et d’une poignée de bénévoles naissait l’ADRI.
 
L’article 2 des statuts de la FFRP définit l’objet de la fédération : développement de la randonnée pédestre en France tant pour sa pratique sportive que pour la découverte et la sauvegarde de l’environnement, le tourisme, les loisirs et à cet effet : de susciter la création, le balisage, l’entretien et la promotion d’itinéraires pédestres de grandes randonnées (GR) de promenades et de randonnées (PR) et de sentiers touristiques et de leurs équipements complémentaires. D’intervenir dans le domaine de la nature et de l’environnement et en particulier pour la protection des itinéraires…
 
L’article 2 des statuts de l’ADRI : déclare : l’objet de l’association est de sauvegarder, d’entretenir, de faire entretenir et d’équiper les itinéraires de randonnées, de réaliser et de diffuser tous documents, d’informer les randonneurs et plus généralement de promouvoir la randonnée multiforme, dans le département des Alpes de Haute Provence.
 
Commentaire : dans l’ensemble l’article 2 reprend sous une forme synthétique le contenu de l’article 2 de la FFRP. La différence se situe au niveau de l’extension à d’autres randonnées que la randonnée pédestre : VTT, équestre, raquettes… à l’exclusion de la randonnée motorisée.
 
Dès sa création l’ADRI noue des liens avec la FFRP, jouant ainsi, jusqu’à la naissance du CDRP04 en 1985, le rôle dévolu à un comité départemental de la randonnée pédestre. Il en est ainsi car dans les premières années de son développement l’ADRI s’intéresse surtout à la randonnée pédestre. Elle prenait en charge les baliseurs bénévoles.
 
Jean Louis CARRIBOU co-fondateur de l’ADRI, écrivait dans le numéro 1 de la lettre de l’ADRI –janvier 1991- « aux premiers temps de l’ADRI on créait les sentiers départementaux (SD) et on équipait l’ensemble du réseau en gîtes. C’était l’époque héroïque et passionnante des chantiers de bénévoles : Clapouse, le Seignus et surtout le gros chantier du refuge de l’Estrop »…. « Ce premier équipement achevé il était logique de l’améliorer, de le gérer, de l’animer, de le promouvoir. Mais il fallait répondre à l’apparition de loisirs et comportements nouveaux.
 
Si l’ADRI assurait la liaison avec la FFRP pour la randonnée pédestre et l’activité des baliseurs bénévoles, le développement des associations et clubs de randonneurs rendait nécessaire la création du relais fédéral.
 
C’est tout naturellement que l’ADRI prenait l’initiative de donner naissance au Comité Départemental de la Randonnée Pédestre des Alpes de Haute Provence –CDRP04.
Jean Louis CARRIBOU en était la cheville ouvrière et le premier président. Le comité fut déclaré en Préfecture le 22 mai 1985 – JO du 19 juin 1985.
 
L’article 2 des statuts défini ainsi son objet : le comité a pour objet de poursuivre dans le département des Alpes de Haute Provence les buts de la FFRP, tels qu’ils sont énoncés dans les statuts de cette fédération. Ainsi le parallèle entre les statuts de la FFRP et de l’ADRI s’applique intégralement au CDRP 04.
 
En ce qui concerne la randonnée pédestre, dans un premier temps l’ADRI continuait à s’occuper des baliseurs bénévoles pour l’entretien des GR. Dans le même temps, les activités de l’ADRI se diversifiaient : randonnées équestres, VTT, développement des PR, édition de topos guides, aide technique aux candidats gérants de gîtes.
 
En 1993, la commission sentier ADRI-CDRP, proposait que le CDRP prenne en charge l’activité des baliseurs bénévoles pour l’entretien des GR et GR de pays. Le bureau de l’ADRI adopte cette proposition. C’est donc sous l’impulsion du Vice-Président du CDRP que la gestion des bénévoles connaissait un nouveau dynamisme et prouvait l’efficacité de la décision. L’osmose entre l’ADRI et le CDRP rendait un service appréciable.
 
Le CDRP prenait aussi en charge la formation des baliseurs. Toutes ces actions devançaient la décision du Conseil Général de mettre en place le Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées (PDIPR).
 
L’Assemblée Départementale soucieuse de conforter ce patrimoine décidait parallèlement de mettre en place le Plan Départemental d’Entretien (PDE). Compte tenu du travail accompli par les techniciens de l’ADRI et les baliseurs bénévoles, de la saine et transparente gestion, elle confiait à l’association leur réalisation. Notons au passage que depuis la création de l’ADRI, le Conseil Général quelle que fut sa composition a toujours apporté son soutien et ses encouragements, l’ADRI œuvrant pour le développement des Alpes de Haute Provence.
 
Le PDIPR et le PDE s’achevant, il faudra poursuivre les actions en conformité avec l’article 2 des statuts. Des adaptations seront nécessaires, leur description prendra place dans la suite de ce document. En relisant l’article 2 des statuts de l’ADRI on se rend compte qu’il contenait les principes du PDIPR et du PDE.
 
En 1977-1978 création du SD2 par l’ADRI.
 
1977- décembre 1999 : près de 5 000 km de sentiers, créés, remis en état, entretenus, balisés, 33 topos guides édités. Du côté CDRP 04, 17 clubs de randonnées pédestres, fédérés et actifs, formation de baliseurs bénévoles.
 
10 janvier 2000 : première réunion de la commission mixte ADRI/CDRP 04. Confirmation pour le pédestre : le CDRP prend en charge les GR, GR de Pays, l’ADRI les PR et la randonnée multiforme, randonnée motorisée exclue.
 
 
20 juillet 2000 : Convention d’objectifs « entre le Conseil Général des Alpes de Haute-Provence et l’ADRI pour la période 2000-2006 suivi du PDIPR, maîtrise d’ouvrage pour l’entretien des sentiers, promotion du tourisme avec le CDTL, édition de topo-guides…
L’ADRI modifie l’article 2 des statuts (Buts de l’association) est ajouté : organise pour ses adhérents des randonnées.
 
24 novembre 2000 : Convention tripartite EDF-GDF/CDRP04/ADRI pour participation à la création de 2 emplois-jeunes : agent technique sentiers et expert sentiers. Etat 80% Gaz de France 20%
 
Mars 2002 : la commission mixte apporte son concours à l’association des « Amis de St Jacques de Compostelle » pour le tracé de l’itinéraire dans les Alpes de Haute Provence.
2003 : la commission mixte ADRI/CDRP 04 apporte son concours à l’association « A cheval dans les Alpes de Haute Provence » pour la réalisation d ‘un itinéraire équestre « Sur les pas du Hussard » de Giono. Des membres de l’association participent au stage de baliseurs bénévoles organisé par le CDRP 04 et viennent renforcer l’effectif des baliseurs bénévoles.
 
22 mai 2003 : signature de l’Avenant à la convention d’objectifs entre le Département des Alpes de Haute Provence et l’ADRI. Il délègue à l’ADRI la poursuite du PDIPR et l’entretien des sentiers inscrits au PDIPR. Un groupe de travail inter services est constitué pour définir et préciser les critères d’intervention du Conseil Général en matière de randonnée. Elle établira chaque année la programmation des travaux.
 
13 juin 2003 : réunion, dans l’application de l’avenant à la convention ADRI, au Conseil Général avec les représentants des directions du Tourisme et de l’Environnement. Le bureau de l’ADRI est représenté par Gaston BRIOLE Vice Président.
 
Juillet 2004 : débuts des travaux au refuge de l’Estrop, propriété de l’ADRI, pour amélioration et en particulier la sécurité.
 
Novembre 2004 : la Fédération (FFRP) étant devenue une Fédération Sportive, le CDRP04 adopte des nouveaux statuts. L’ADRI y figure comme membre fondateur.
 
6 janvier 2005 : première randonnée en raquette à neige pour les adhérents de l’ADRI (38 participants)
 
Juin 2005 : le Conseil d’Administration modifie le Règlement Intérieur. L’article 12 ajouté précise que l’ADRI peut organiser pour ses adhérents des séjours de randonnées pédestres et activités nordiques.
    Septembre 2003   l’ADRI organise une semaine de randonnées dans les Baléares, Majorque.
    Septembre 2004    L’ADRI organise un séjour rando en Italie « Cinque Terre »
    Juin 2005             L’ADRI organise une semaine rando dans le massif des Dolomites.
              Mars 2006        Séjour raquettes à Berthemont (Saint Martin de Vésubie)
               Juin 2007             Séjour à Ceillac
              Septembre 2007    Séjour en Croatie (Vinjerac, à proximité de Zadar)
                  Septembre 2008     Séjour à Madère
                    
Documents consultés :
ADRI Présidents
CDRP 04 Présidents
Lettre de l’ADRI janvier 1991
1977-1981 Roger CARLE
1985-1989 Jean Louis CARRIBOU
Balises N°2 septembre 1996 (FFRP)
1981-1990 Jean-Louis CARRIBOU
1989-1998 Henri HARTMANN
Statuts FFRP-CDRP-ADRI
1990-1997 Gaston BRIOLE
1997 -2008  Paul DAVID
 
1997-2006 André   GUILLOT
2008     Antoine Guérin
 
2006   René Dominicy
 
 
 
 
 
                                 Le Secrétaire de l’ADRI
                                 Rémy BECK

Date de création : 18/12/2008 : 18:45
Dernière modification : 26/10/2013 : 13:21
Catégorie : Historique de l'ADRI - L'ADRI
Page lue 3619 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Météo
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 63 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Le coin des jeux
 

 ADRI Rando 04
1 Bd Martin Bret, centre Desmichels, 1er étage gauche, porte 12
04000 DIGNE-LES-BAINS
 Tél  04 92 31 07 01    Email :
mail_ADRI.jpg