Texte à méditer :  

Pour la marche, le plus beau chapeau du monde ne vaut pas une bonne paire de chaussures.    Pierre Dac

La rando
Vie associative
Groupe découverte
Randothèque
Historique de l'ADRI
Nouvelles
Séjour dans le golfe du Morbihan - par Guy le 07/10/2017 : 09:26

Le diaporama du séjour dans le golfe du Morbihan à Saint Gildas de Rhuys, du 21 au 28-04-2017 est dans la rubrique « voyage  et séjour ».


suricate.jpgTous veilleurs!! - par Guy le 27/08/2017 : 15:21

Le dispositif de veille Suric@te , "Vigie des sports de Nature" a été mis en place par le Pôle Ressources des Sports de Nature du ministère de la Ville de la Jeunesse et des Sports. Il concerne tous les acteurs d’activités de pleine nature.

Nous vous proposons de regarder cette courte vidéo qui vous explique comment signaler tout problème que vous pouvez rencontrer lors d'une randonnée : balisage, sécurité, conflit d'usage, pollution, etc.
Bien évidemment le but est que votre signalement soit ensuite étudié et traité. Elle vous parle en vidéo du site de référence (et de l'application pour Smartphone) qui vous permet de faire tout ça.


Le Conseil départemental des Alpes de Haute Provence nous informe du lancement, depuis le 1er juillet 2017,
du nouveau site www.rando-alpes-haute-provence.fr dédié aux itinéraires de randonnée dans les Alpes de Haute-Provence.
Ce site réalisé  en version responsive web design et consultable sur ordinateurs, tablettes ou smart phone, présente une première cinquantaine d'itinéraires de randonnée balisés pédestre, équestre, VTT, cyclotouristique et trail (l'offre continuera à évoluer avec la mise en ligne régulière de nouveaux circuits).

A partir de ce site intuitif, dynamique et interactif vous aurez accès aux randonnées, aux cartes, aux tracés GPS et vues 3D, vous pourrez directement imprimer les pdf des itinéraires et les partager sur Facebook, Twitter ou par mail via l'application.
 
Pour chaque fiche, sont également proposés des liens internet (météo, cartes de randonnée, refuges, webcam, visite virtuelle à 360°…) ainsi que des points d'intérêts patrimoniaux (POI).

Alors pour bien commencer l'été, rendez-vous sur :


rando_AHP_logo.gif
 


L’Adri rando 04 : 40 ans déjà ! - par Guy le 24/06/2017 : 17:40

Jeudi 15 juin: l'ADRI fêtait son quarantième anniversaire aux Hautes Bâties du Cousson. 

ADRI40ans01.jpg

ADRI40ans02.jpg

Vous pourrez lire le compte rendu de cette journée en cliquant sur ce lien


Journée débroussaillage du 25 mai - par Guy le 16/05/2017 : 16:45

OPERATION COLLECTIVE DE DEBROUSSAILLAGE    

 JEUDI 25 MAI 2017

SUR LE GR 6, DANS LA VALLEE DU VANCON (Entrepierres)

Comme annoncé dans un précédent message, la journée de débroussaillage initialement programmée le jeudi 1er juin, en accord avec Bernard Cano, est avancée au jeudi 25 mai prochain.

Vendredi 12 mai,  en compagnie de Marie Joëlle, Jacques et Didier baliseurs bénévoles, je suis allé reconnaitre notre secteur d’activité attribué.

Nous avons convenu, si le nombre de participants est suffisant, de nous scinder en 3 groupes :

  • Le groupe ZEN sur le tracé rouge avec Marie Joëlle
  • Un 2e groupe sur le tracé vert avec Jacques
  • Le 3e sur le tracé bleu avec Didier et,
  • si nous sommes en nombre suffisant, nous pourrions aller au-delà du tracé bleu pour effectuer la jonction avec la partie débroussaillée l’an dernier par les baliseurs du CDRP 04.

Nous opèrerons sur un sentier en lacets sans difficulté majeure, qui monte régulièrement, et n’aurons que du débroussaillage relativement léger, mais pas de travaux lourds du type Chaudon / GR 406 pour ceux qui s’y sont « régalés » !

Pour des raisons d’organisation votre inscription est souhaitée lundi 22 Mai aux heures habituelles (19/20h)auprès de René à 04 92 32 11 73, mais les remords de dernière minute seront acceptés le mercredi soir.

Le départ est prévu

  • pour le « groupe du jeudi/dimanche » à 8h de la gare SNCF
  • pour le « groupe zen » à 8h30 sous la conduite de Marie Joëlle

Du parking, nous aurons 15 à 25 mn de marche sur la piste pour atteindre le GR 6.

Pour la matinée  munissez-vous si possible d’un sécateur de jardin et de gants, de votre banane « ADRI » après la 1ere heure d’effort, d’un en-cas si fringale de fin de matinée.

Toutes les victuailles de midi nous attendrons dans les voitures.

Un prêt de sécateurs et de gants petite taille sera possible.

Le retour au carrefour piste/GR6 se fera pour 12h 30 afin de nous retrouver à l’emplacement «du pique-nique à 13h pour un apéritif offert par l’ADRI Rando 04 et partager ensuite les petites recettes de chacun(e).

3h de travail, nombreux,

3h de convivialité de l’ADRI ensuite, et si la météo est clémente …

de bons résultats pour cet itinéraire de randonnée.

René Dominicy

debroussaillage01.jpg

debroussaillage02.jpg   debroussaillage03.jpg


Rando du 29 janvier 2017 - par Guy le 11/01/2017 : 14:09

Initialement, aucun animateur n'était disponible le 29 janvier. Claude David, titulaire du diplôme SA2 propose de vous conduire au bois de Molard et au Hauts de Bevons (Sisteron).:

Durée 6h, dénivelé +600m, distance 16 km.

Départ de la gare de Digne à 8h; rendez-vous à Sisteron au parking de la Mairie devant le bistrot à 8h45: 

Téléphoner au 06 18 70 22 18 le samedi soir comme d'habitude.


Marche nordique - par Guy le 10/12/2016 : 17:09

L’Adri Rando 04 ouvre une section « marche nordique ».

Cette activité se déroule pour l’instant le vendredi matin de 9h à 11h. Pour y participer merci de contacter l’animatrice Michèle Duclet au 06 78 05 34 93 le jeudi.

marchenordique.png


Voyage dans les Pouilles - par Guy le 23/09/2016 : 13:02

L’ADRI RANDO 04, sous l’égide de Jean-Claude BARBIER, vous propose du 15 au 21 octobre 2017, un voyage de sept jours, découverte et petites randos, dans les Pouilles en car de Digne à Milan et en avion  de Milan à Barri. Ce même voyage est également proposé au groupe des hospitaliers qui on fait en 2015 le voyage à Naples avec l’ADRI.

Tous les détails dans la rubrique "Vie associative/ 2- Voyages & séjours"


Amour des fleurs - par GTerrasson le 26/03/2016 : 22:06

je vous invite à lire dans la rubrique "Groupe découverte / Botanique" le texte sur les pâquerettes écrit par Elisabeth MANZO 


Séjour raquettes dans le briançonnais - par Guy le 21/03/2016 : 16:02

Le compte-rendu de ce séjour vient de paraître dans la rubrique "Vie associative / 2016/03 Compte-rendu: raquettes à Cervières"

Bonne lecture smiley


Voyage à Naples - par Guy le 18/03/2016 : 16:06

Mieux vaut tard que jamais, le compte rendu du voyage à Naples d'octobre 2015 est disponible à la rubrique "Vie associative, Les voyages"   smiley


La chenille processionnaire - par Guy le 03/03/2016 : 10:25
Voici un article sur les chenilles processionnaires transmis par l'ONF à la suite de la commission sentiers  du 2 mars2016, destiné a informer les randonneurs et le grand public:

La chenille processionnaire du Pin, une présence cyclique.  

 

Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)  Article rédigé par Lilian MICAS,  Office National des Forêts, correspondant du Département Santé des Forêts pour le 04 .  

 

 

La chenille de ce papillon nocturne est un ravageur hivernal commun des pinèdes d’Europe du Sud. Le  cycle  biologique  est annuel.  Les populations  de processionnaires subissent des fluctuations importantes  et  assez régulières  s’étalant  sur plusieurs années. Nous sommes en ce moment, et pour la deuxième année consécutive, dans une phase de progression du nombre de chenille et de dégâts. Cette pullulation qui dure, en générale, deux à trois ans suivant les secteurs devrait attendre son pic cet hiver 2015/2016 pour progressivement diminuer en 2017.    

 

Cycle biologique     Les  papillons adultes  émergent  au cours  de l’été,  de  fin  juin à  mi-août  selon  les secteurs.  Pour  pondre, les  femelles  peuvent parcourir  quelques kilomètres à la recherche d’un  hôte  qui  leur convienne.  Elles manifestent, dans notre zone,  une préférence  pour  les  pins noirs,  puis le pin maritime, le pin sylvestre, le pin d’Alep, et en dernier lieu les cèdres ou d’autres conifères (Douglas par exemple). Comme elles se dirigent vers les silhouettes d’arbres se découpant sur fond clair, les processionnaires se trouvent souvent concentrées sur les lisières ou les arbres isolés.  Le développement larvaire complet, qui dure entre quatre et huit mois, s’effectue en cinq stades. On peut différencier chacun d’eux en fonction de la taille et de la couleur des chenilles. Dès le troisième stade, elles sont munies de microscopiques poils urticants qui sont transportés par le vent. Environ un mois après la ponte, de fin juillet à fin septembre selon les secteurs, les chenilles éclosent. Regroupées en colonie d’importance variable (en moyenne 200 individus), elles dévorent partiellement les aiguilles situées à proximité de la ponte. Elles s’alimentent de préférence pendant la nuit lorsqu’il ne gèle pas. Elles s’éloignent progressivement de leur lieu d’éclosion.    Dès les premiers froids, elles confectionnent leur nid  définitif après  avoir  cherché  la  position  la  mieux  exposée  au soleil. La colonie bénéficie ainsi d’un véritable radiateur solaire.      À la fin de leur cycle, les chenilles quittent l’arbre en procession et cherchent un endroit au sol suffisamment chaud et meuble pour s’enfouir à quelques centimètres de profondeur.   Après avoir tissé un cocon, elles se transforment en chrysalide. Selon les régions et les conditions climatiques, l’époque  de  la  procession  varie (en généralement  en mars–avril). Les chrysalides restent en repos jusqu’à  la  reprise  du  développement  des  adultes,  qui  émergent  le  plus  souvent  au cours  de  l’été.    

 

  

 

Dégâts    En forêt, les jeunes peuplements de pins sont les plus touchés par les chenilles. Hors forêts, se sont les alignements de pins de bord de route et les arbres isolés qui subissent les plus grosses défoliations. Dans les peuplements fermés, elle colonise essentiellement les lisières. Tout ceci explique que les dégâts visibles sont souvent plus impressionnants que les dégâts réels.   pour  évaluer  correctement  la  défoliation  moyenne,  il  faut  impérativement  rentrer  de  plusieurs dizaines de mètres dans le peuplement. Dans les boisements morcelés ou les jeunes peuplements encore  ouverts,  la  processionnaire  trouve  un  milieu  qui  lui  convient  bien,  et  se  maintient  plus aisément sur une grande partie du peuplement.  Une défoliation même totale ne provoque pas la mortalité des arbres atteints. Elle entraîne, juste, une perte de production.  Les  arbres  récupèrent  en  quelques  années, ils sont parfaitement capables de supporter cette attaque.  Sur  le  plan  humain,  l’abondance  de  chenilles  dans  les  secteurs  fréquentés  (bûcheronnage, urbanisation,  loisirs)  conduit  à  des  urtications  ou  des  allergies  parfois  sérieuses  chez  les personnes sensibles. Les soies urticantes peuvent, également, affecter sérieusement les animaux domestiques et le bétail.     Les niveaux de population de la processionnaire du pin passent par  des  pics  de  culmination  qui  durent  de  un  à  trois  ans,  au cours desquels les insectes sont très nombreux et commettent des  dégâts  intenses  et  étendus  sur  le  plan  géographique.  Ils sont séparés par des périodes de durée variable, de cinq à huit ans,  pendant  lesquelles  l’insecte  n’est  plus  présent  qu’à  l’état endémique ;  les  dommages  restent  alors  discrets.  

 

Lutte    En forêt, la lutte n’est ni nécessaire ni souhaitable dans tous les cas. Elle ne doit en effet être envisagée que dans certaines configurations. Par exemple, sur les aires de pique-nique, dans les campings et autres lieux très fréquentés par le public.  Plusieurs types de luttes sont envisageables:  
- lutte mécanique en  détruisant  les  nids  dès  qu’ils  sont  visibles. Couper et brûler les branches porteuses de pré-nids et nids. Il faut alors se protéger soigneusement des risques d’urtication.    
- une collerette entourant le tronc de l’arbre, percé d’un trou débouchant dans un sac plastique. Ces éco-pièges sont particulièrement recommandés pour les particuliers qui voient leur jardin infesté.  
- Appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis depuis le sol (entreprise agréer). Depuis le Grenelle de l’Environnement, il est désormais interdit d’épandre le Bt par hélicoptère ou ULM, sauf dérogation préfectorale.  

A l'heure actuelle d'autres techniques sont testées par les scientifiques :  
- Comme celle qui consiste à poser, en ville ou en forêt, des nichoirs à mésanges. Ces oiseaux insectivores peuvent en une seule journée dévorer une quarantaine de chenilles, prélevées directement dans l'abri de soie.  
- Utiliser la confusion sexuelle, grâce à des pièges diffusant des phéromones de synthèse imitant celle des femelles, on peut attirer et éliminer une part importante des mâles d’un terrain donné. Ceci réduira d’autant le nombre de fécondations, et donc de pontes et de nids de processionnaires.    

 

La chenille processionnaire du pin est une composante de notre écosystème forestier méditerranéen que nous ne pouvons pas négliger. Le Département Santé des Forêts, à l'aide d'un réseau national de placette, suit ce défoliateur des pinèdes. Mais, à la faveur du changement climatique, elle est en train d'apparaître dans des régions qui ne le connaissaient pas. Aujourd'hui, elle a atteint la Bretagne et la région parisienne et on peut penser que d'ici quelques années l'ensemble de l'hexagone sera concerné par ce véritable sujet de préoccupation sociétale. 

Remerciements - par Guy le 12/12/2015 : 20:39

Message d’un adhérent

Merci pour ces randonnées découvertes avec les gens de l'ADRI, et l'accueil chaleureux que chaque adhérent et accompagnateur m'a réservé, et peut être à bientôt au détour d'un sentier....

Jean-Luc


La chenille processionnaire du pin - par Guy le 18/02/2015 : 20:22

Les chenilles processionnaires
Pour compléter si besoin votre information et notamment celle des "femens du RAID"! (Cf CR de l'AGO du 30 janvier dernier)
Cet article est paru dans l'édition de la Provence du 17 février 2015.

Chenilles_processionnaires.jpg

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ces charmantes bestioles, suivez ce lien


Lettre du Tyrol - par Guy le 12/11/2014 : 13:18

Voir aussi le compte-rendu du voyage par Françoise Coronel dans la rubrique "Vie associative / Les voyages" LettreduTyrolJCBP1.jpg

LettreduTyrolJCBP2.jpg

LettreduTyrolJCBP3.jpg

LettreduTyrolJCBP4.jpg

LettreduTyrolJCBP5.jpg

LettreduTyrolJCBP6.jpg

LettreduTyrolJCBP7.jpg


Les demoiselles de Vallauria - par Guy le 05/11/2014 : 09:27

Les demoiselles de Vallauria

(Théus*, Mont Colombis 1734 m, Echine de l'âne, 2 novembre)

Paysage d'artiste

Gentes demoiselles

rappelez-vous que vous n'êtes

élégantes et fines

que des colonnes de terre

                Mais si bien chapeautées

                pour enchanter le ravin gris

Elles font des petits

les mamans demoiselles

Ca pousse comme des chanterelles

les piliers de la terre

                On vous entrevoit

                à travers les rouges et ors d'automne

                fragiles et souples

                comme de séduisants fantômes

Derrière un rideau de couleurs

Orphée devine un autre monde

fait de beautés rigides

Un champ de bras levés

apportant

l'offrande d'un rocher

                On ne vous approche pas

                Vous êtes là-bas distantes

                égarées dans votre danse immobile

                C'est une valse lente

                la valse d'un temps sans temps

                donné à la nature artiste

                pour sculpter les moraines

En sortant du ravin

on vous regarde de haut

donzelles et colosses au pied d'argile

enfermés

dans un joli petit enfer

                Les érables rougissent

                les genets fleurissent

                c'est l'été qui persiste

Village étagé sur la pente

au cimetière fortifié

ton paysage t'a-t-il monté à la tête

pour te baptiser toi-même

du nom de Dieu ?

        Jean-Claude Barbier       

demoiselledetheus.jpg

*Théus, ancien nom Teucium


Deux tasses au comptoir - par GTERRASSON le 07/07/2014 : 16:30

Notre ami Jacques Tenneroni à repris la plume au cours de ses randonnées.

Il publie un second livre : « Deux tasses au comptoir »

(Les Editions du Net)

La Haute-Provence, le soleil, le ciel bleu, l’accent, le pastis, la lavande, l’aridité sauvage des paysages... Oui, bien sûr, la Haute-Provence est tout cela, mais autre chose aussi.

Depuis plus de dix ans je notais sur de petits carnets, des histoires de vie, des échos, des souvenirs, des médisances, des expressions typiques, des descriptions de personnes et de paysages, des brèves de comptoir, des anecdotes qu’on me racontait, (l’ADRI y a bonne part !), que je transformais ou non en nouvelles...

J’utilisais ce matériau de base dans mes romans En relisant ces notes, je me suis aperçu qu’au-delà d’une uniformisation mondialisée, au-delà d’un folklore passéiste, ces parcelles de vie traçaient le portrait d’un pays gavot bien vivant et original, dur, beau, attachant, avec des humains... très humains. La Haute Provence existe. Je l’ai rencontrée, j’essaie de la raconter en 450 pages.

 

Pour ceux que cela intéresse, vous le trouverez sur le Net (en tapant mon nom ou celui de l’éditeur(Les éditions du net), ou le titre du livre ou encore sur Amazon ou Fnac). Pour les Dignois, il est en vente dans les deux librairies de la ville, et à l’étalage de mon ami Patrick Lejosne (miel) sur le marché du samedi. J’en aurai aussi quelques exemplaires à disposition, bien sûr.

 

Bien cordialement à tous,

Jacques

deux-tasses-au-comptoir-jacques-tenneroni.jpg


Beau livre sur le Verdon - par Guy le 17/11/2013 : 10:41

Nous vous signalons la parution d'un beau livre de photos de David Allemand, auquel Jean-Claude Barbier a participé pour les textes.

verdonR.jpg

Cela peut donner une idée de cadeau pour les fêtes de fin d'année qui arrivent.
Il se trouve normalement en librairie. Vous pouvez aussi suivre ce lien. Sinon, Jean-Claude peux le fournir.

(Jean-Claude Barbier, 1 impasse des Coussières,  04000 -Digne-les-Bains ; 0492324330 ou  0660110209)


Le Kilimandjaro de Claude - par Guy le 05/12/2011 : 16:54
Parler du Kili en quelques mots me parait difficile!
Après une longue réflexion je crois que l'essentiel est de résumer l'ascension finale pour parvenir à ce sommet mythique du URUHU PEAK culminant à 5895m d'altitude.
CIMG3020.jpg

Dernier camp de base nommé BARAFU; altitude 4600m. Lever du groupe "13 pers" à 23h...Petit repas, soupe et pâtes.Départ à minuit avec lampe frontale. Température: -4°C.

CIMG3036.jpg

Nous grimpons lentement dans un silence impressionnant derrière le guide.Temps de montée 6h30 afin d'admirer le lever du soleil. Nous nous arrêtons 3 fois seulement et pas plus de 5mn par arrêt pour éviter de se refroidir.

CIMG3108.jpg

Vers les 5h nous cotoyons de magnifiques glaciers, le froid s'intensifie... Le jour se lève...Le sommet apparait...C'est gagné!!

CIMG3074.jpg

Photos...et descente de 2700m de dénivelé pour rejoindre le dernier camp à 3100m. Il est 17h00. Le groupe plus les porteurs réunis chantent en choeur KILI MANDJARO.

CIMG2853.jpg

Le KILI reste et restera un grand souvenir dans ma mémoire!!! Merci à Eliane et mes enfants de m'avoir soutenu et aidé pour y parvenir.

                                                 CLAUDE

Allèluia - par Guy le 18/12/2010 : 18:55
Vous l'avez peut-être déjà vu, mais je ne résiste pas à l'envie de vous le faire partager: c'est surprenant et très beau. Cliquez là et mettez le son!

Météo
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 63 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Le coin des jeux
 

 ADRI Rando 04
1 Bd Martin Bret, centre Desmichels, 1er étage gauche, porte 12
04000 DIGNE-LES-BAINS
 Tél  04 92 31 07 01    Email :
mail_ADRI.jpg