En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
L'association
Randonnées
Marche Nordique
Divers
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Rando animée par Bernard Canot 13 km pour un dénivelé de 850 m.

Situation Prads Haute Bléone, à 26 km au nord ouest de Digne, carte IGN TOP 25,  3440 ET.

Du joli hameau de Tercier 1320 m, Bernard nous conduit sur un sentier et une piste montants jusqu’à la Cabane de la Baisse 1551 m. En levant les yeux nous apercevons notre objectif, la crête et le sommet de la montagne du Carton. Nous prenons la piste à notre droite que nous quittons à sa fin pour attaquer la montée hors sentier dans la forêt. Une bonne grimpette en serpentant parmi les mélèzes et les petites prairies en fleurs (anémones, coucous, gentianes) nous permet d’atteindre la crête. Comme le cite Ralph Waldo Emerson : essayiste, philosophe, poète américain «n'allez pas là ou le chemin peut mener, allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace! »   Après avoir repris notre souffle nous nous dirigeons vers le sommet du Carton 2123 m. La vue est splendide ! au nord, l’Estrop, la tête de Chabrière et la montagne de la Blanche. Plus loin la Barre des Ecrins, et plus à l’ouest, le massif du Dévoluy et son plateau de Bure. A l’est, juste en face, la montagne de Boules et le Mourre Frey. Au sud, la montagne du Cheval Blanc. Ensuite pour le retour nous sommes descendus jusqu’au col de la Baisse 1758 m, une vaste étendue herbeuse couverte de fleurs. Puis toujours hors sentier nous avons atteint Faillefeu et par la piste, après avoir traversé l’Aune, rejoint Tercier.

voir les photos en cliquant ici 


Date de création : 21/05/2015 : 21:10
Catégorie : Randonnées - 4-1 Randos archivées-2015
Page lue 2719 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Texte à méditer :  

Un chemin se reconnaît au fait que l’autre passant devient notre semblable et qu’il nous paraîtrait inconvenant de ne pas le saluer.   Pierre Sansot