En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
L'association
Randonnées
Marche Nordique
Divers
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Dimanche 19 février 2017

Les balcons de Daluis

Rando animée par Claude Remy

14 km pour un dénivelé de 790 m.

Depuis le pont de Cante, Claude donne le top départ de la rando pour ses 6 randonneurs. C’est par un joli sentier sinueux, zigzagant et montant progressivement que nous attaquons la montée. En cours de chemin, Claude nous montre le sentier de retour montant du pont de Berthéou. Nous passons devant une grange puis un oratoire et nous dirigeons vers le village de Villeplane. Joli village typique de montagne (maisons en hauteur), rues en escalier et en fond de tableau le Mont Saint Honorat. Puis nous revenons jusqu’à l’oratoire pour la pause déjeuner. Ensuite nous commençons la descente vers La Saussette, puis par un petit sentier en sous bois très agréable jusqu’aux environ du pont de Berthéoux, où nous reprenons la montée. Nous traversons les terres rouges sur un chemin caladé. Un détour par le point sublime, d’où nous avons une vue sur un décor exceptionnel, nous pouvons admirer les gorges de Daluis, le Var et ses falaises. Puis nous retrouvons la bifurcation vue le matin et reprenons notre sentier pour la descente finale jusqu’au pont de Cante.

Une belle et bonne journée bien remplie, pour les pieds et les yeux, merci à Claude et Eliane. 

Les photos sur ce lien


Date de création : 22/02/2017 : 08:43
Catégorie : Randonnées - 4-1 Randos archivées-2017
Page lue 1347 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Liens divers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Nous contacter
Texte à méditer :  

Celui qui gravit les plus hautes montagnes se rit de toutes les tragédies, qu’elles soient réelles ou non.   Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra