En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

L'association

Randonnées

Marche Nordique

Divers

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

2019/04/18 Le belvédère de Pidanoux

Jeudi 18 avril 2019

Le belvédère de Pidanoux, St Julien du Verdon.

Rando ZEN animée par Annick Proix.

8,5 km et 300 m de dénivelé (+ 50m avec l'option haut du village), 19 participants.

Aujourd’hui pas de doute, nous y allons, le Pidanoux est à nous !

Nous sommes 19 en cette belle journée printanière à prendre la direction de St Julien du Verdon.

L’intérêt esthétique de cette journée est le panorama magnifique de ce village perché en surplomb du lac
de Castillon, depuis le belvédère du Pidanoux : montagne rocheuse dominant la vallée.
Quelle ne fut notre surprise, arrivés à St André les Alpes : le lac vidé, avait changé son vert étincelant, pour
une étoffe gris mat où serpentait un mince filet d’eau non moins gris.
Fort heureusement, une fois le pont St Julien traversé , l’eau est là, plus basse, certes, mais belle comme à
l’accoutumée. Nos 300m de dénivelé pour atteindre le belvédère ne seront pas vains.
La Bernarde est toute blanche, des canadairs s’exercent en faisant plusieurs fois le tour du Pidanoux.
Honorés que nous sommes d’être au centre de cet agréable spectacle.
Du haut de nos 1200m, nous faisons la pause repas, puis lecture d’un effroyable événement ayant eu lieu
à la fin de la seconde guerre mondiale dans le dernier virage avant St Julien. Le texte est tiré du n°57 de la
revue « Verdons » paru en novembre 2018.
Puis c’est l’heure de la descente, nous arrivons devant le mémorial où à eu lieu le drame des 11 jeunes
abattus froidement en ce matin du 11 juin 1944 par la gestapo. Un temps de respect, puis nous continuons
notre chemin en passant en sous-bois pour rejoindre le village de St Julien.

Au fait savez-vous comment s’appellent ses habitants?
Personne ne sait, c’est la sèche, même les provençaux !

« Ce sont les Pelugnes », et Jacques de s’exprimer : « ah mais oui ! Les mangeurs de pommes épluchées,
tant ils en avaient, qu’ils en ôtait la peau , la pelure, d’où leur nom ! ».

Arrivés en haut du village nous apercevons un séchoir à prunes restauré dans les règles de l’art local. Puis
la chapelle et une plaque commémorative de deux des jeunes mitraillés qui ont survécu douloureusement
avant de s’éteindre dans ses murs où ils avaient été transportés.
Le village est très soigné agrémenté de belles plaques de rue réalisées par la forgeronne locale : Elisa Style,
ainsi que des objets d’arts, ou servant d’abris.

Notre équipe est enfin heureuse de rejoindre les voitures après cette journée bien remplie.
Un petit verre de rafraîchissement et c’est le temps des au-revoir !
 

Annick

Pour voir les photos  : Cliquez ici.

Pour accéder aux traces gpx


Date de création : 24/04/2019 : 21:45
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes rendus 2019-2eme Trimestre
Page lue 118 fois

Calendrier

Liens divers

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :

Nous contacter

Recherche

Recherche
Texte à méditer :  

Ne diminuons jamais les dangers des montagnes, amis, mais ne les exagérons pas non plus: in medio veritas.   Henry Russell