En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

L'association

Randonnées

Marche Nordique

Divers

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Nouveautés du site

(depuis 10 jours)

2019/09/05 Canal de Braux

Jeudi 5 septembre 2019

Le canal de Braux.

Rando ZEN animée par René Dominicy.

9 km, 200 m, 11 participants.

Belle journée de fin d’été pour entamer cette balade concoctée par René et Dany sur le circuit des châtaigniers à partir de Braux, à la frontière des Alpes Maritimes. Deux cents mètres de dénivelé, neuf kilomètres à bordurer le canal entre Braux et le hameau de Chabrières, ce n’est pas la mer à boire.

Petite fraîcheur du matin, bonne chaleur dans la journée, tamisée par l’ombre verte des châtaigniers centenaires. Un régal !

Nous ne sommes que onze à longer le sentier du canal, mais c’est bien suffisant pour faire « ambiance » ! Pour une fois le sexe dit (à tort) faible est en minorité. Rare ! Ce qui, paradoxalement( ?), ne ralentit en rien l’exubérance des conversations aussi passionnantes qu’instructives, sur des sujets aussi divers que le bonheur d’être natif du Fugeret, la beauté du Fugeret, l’aménité des habitants du Fugeret… et le fait que contrairement à ce que certains esprits malveillants pourraient le penser, le hameau de Chabrières appartient bien au Fugeret. Il est toujours bon de se cultiver en marchant.

Tout en faisant quand même gaffe à où nous mettons nos pieds, car le chemin est étroit, avec, à tout instant le risque de tomber dans le canal, un moindre mal, ou, plus grave, de tournebouler sur des déclivités plutôt pentues.

À mi-chemin, Chabrières, un hameau autrefois abandonné, mais maintenant en pleine rénovation. Un joli travail de restauration.

La cloche de la chapelle nous y accueille. Il est midi ! Notre halte ? Une clairière à la sortie du hameau, des pierres plates pour poser confortablement certaines parties sensibles de nos anatomies respectives, quelques délicieux gâteaux pour agrémenter nos repas spartiates, le tout, arrosé de… enfin bref.

Et ce canal, ombré, cette fraîcheur…, et ce clapotis de l’eau vive qui nous accompagne tout au long du trajet… et ces châtaigniers ensauvagés, majestueux, tourmentés, abandonnés, avec aux bout de branches cadavériques quelques bogues encore vertes.

Retour à Braux vers quinze heures. Un joli village fleuri, avec une vue superbe sur les montagnes environnantes. Ici, la moitié du village s’appelle Grac, apprend-t-on, d’où nécessité de leur donner à chacun une spécification géographique ou un surnom.

Un pot avant de se séparer ? Allez, zou !

Malheueueur ! Le café est fermé ; un café avec une jolie terrasse ombrée, et des tables recouvertes de panneaux de signalisation. Original.

Qu’à cela ne tienne, l’honneur du village est en jeu. Des amis locaux de membres du groupe nous invitent à un pot convivial chez eux, sur leur terrasse. Sympa !

D’attaque pour un retour un peu longuet sur des routes plus qu’un peu sinueuses ? Baste ! On n’a rien sans rien !

Jacques Tenneroni

Pour voir les photos  de René  : Cliquez ici.


Date de création : 06/09/2019 : 15:18
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes rendus 2019-3eme Trimestre
Page lue 70 fois

Calendrier

Liens divers

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :

Nous contacter

Recherche

Recherche
Texte à méditer :  

La IIIème guerre mondiale est commencée : c’est celle que l’homme a déclenchée contre la nature.   Otto Koenig, Un Paradis à notre porte