En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

L'association

Randonnées

Marche Nordique

Divers

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

2019/12/12 Tour de l'Encrème, Reillanne.

Jeudi 12 décembre 2019

Tour de l'Encrème, Reillanne.

Rando animée par André Piche.

20 km et 550 m de dénivelé, IBP 67, 17 participants.

Cela n'arrive pas souvent : cette rando a su inspirer deux comptes-rendus !
Les voici, dans l'ordre d'arrivée :

Celui de Rémy :

Le soleil est bien présent mais les sentiers sont un peu gras et la température bien fraîche est aidée par un petit 
vent de nord. Nous arrivons à Montjustin à dos d éléphant comme certainement Hannibal,il y a bien longtemps. 
Quel plaisir de faire l école buissonnière.
Nous ne manquons pas d avoir une pensée pour les illustres personnes ayant marqué ce lieu ensoleillé . 
Pierre Citron musicologue et écrivain, Lucien Jacques poète. Serge Fiorio peintre. Henri Cartier-Bresson 
photographe et dessinateur qui reposent dans les deux petits cimetières du village.
Jean Giono lui aussi appréciait ce village accroché au Luberon.
Nous descendons tranquillement vers Cereste en longeant l Encreme affluent du tumultueux Calavon.
Nous traversons la N100 pour monter au Prieuré de Carluc .
Ce lieu de culte au cœur des bois et à flanc de falaise , bâti au moyen âge est chargé d histoire .
Une pause pique-nique en face la chapelle Saint Pierre du XII siècle est bienvenue .
Mais André nous rappelle qu il n a pas de lumière à son vélo et qu il ne faut pas traîner, nous repartons donc 
en direction de Reillanne.
Reillanne fait partie de ces villages provençaux typiques perchés sur une colline et mûrie par le soleil.
Nous grimpons à l antique chapelle Saint Denis et nous découvrons un panorama lumineux sur nos Alpes de 
Haute Provence.
Notre descente se fait par le sentier Bollier en passant par le château de Pinet...
Superbe boucle ou nous avons pu profiter dans la bonne humeur d une journée de Décembre exceptionnelle .
Merci à DD.

Remy Marchais

et celui de Jean-Claude :

Ensoleillé mais frais.

De la Garde de Dieu, quel nom ! montée en forêt jusqu'à Monjustin, haut perché et ses morts notables :
le photographe Cartier-Bresson, l'artiste Lucien Jacques et le peintre naïf Serge Fiorio de la bande à Giono.
Mais pas eu le temps d'aller les saluer. Un poisson fossile spécifique a été trouvé dans le coin, baptisé
la perche du Luberon.

Puis beau chemin de crête (GR 4), garni de silex noirs et de soleils blancs. Bonne soleiade. Les abondantes
pluies récentes ont provoqué des éboulements, un arbre barre le chemin.

Descente parfois boueuse, sur Céreste, puis accès rapide au prieuré de Carluc. La combe est fraîche, humide
mais ensoleillée. "C'est un trou de verdure" où coule en abondance une secrète rivière, … Nous mangeons
"en odeur de sainteté", face à l'allée funéraire qui mène à la chapelle Notre-Dame du XIIe, et à la cellule du
saint homme supposé, ermite sans doute, ayant attiré les pèlerins en ce lieu devenu sacré par ses soins.
Mystérieuse nécropole paléochrétienne et monastère médiéval. Le froid nous en chasse.

Remontée par le ravin de Carluc, le long de la rivière. Nous suivons le chemin des pèlerins transportant leur
âme pénitente à Compostelle ou Rome suivant le sens de leur piété (GR 653 D).
Nous marchons aussi sur les traces de l'antique voie domitienne.

Reillanne, entouré d'une banlieue résidentielle de charmantes maisons sent son Luberon opulent. Près du
chemin et de sa maison, un artiste (atelier Calvet) a disposé des stèles d'acier à figure humaine stylisée.
Visite de la butte de la chapelle votive Saint-Denis, probable ancien oppidum, vu le splendide mirador que
cette colline constitue. Restes émouvants du clocher-mur de l'ancienne chapelle auquel un bel arbre tient
compagnie. Elle était dans la bonne orientation est-ouest ; la nouvelle, pour des raisons de commodité,
a quelque peu dévié de l'axe de la lumière. Des violettes fleurissent à ses pieds.

Descente, en longeant des prés gorgés d'eau, dans le vallon de l'Encrême. Des brebis et agneaux paissent,
préparant les fameux gigots de Reillanne.

Magnifique allée de platanes conduisant au château (gite d'étape) de Pinet, vaste bastide à trois niveaux,
avec tour coiffée d'une pyramide, parc ombragé et petit bassin : belle gentilhommière.

Longeant le domaine hôtelier du Pradaous, l'ancienne RN 100 nous ramène à la Garde de Dieu.

Nous partîmes dix-sept et revînmes de même, sous la houlette du pastre André. Grâce lui soit rendue.

Jean-Claude Barbier
 

Quelques photos ici.

Pour accéder aux traces gpx : Cliquez ici


Date de création : 13/12/2019 : 10:59
Catégorie : Randonnées - 4- Randos archivées-2019
Page lue 169 fois

Calendrier

Liens divers

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :

Nous contacter

Recherche

Recherche
Texte à méditer :  

Il vaut mieux marcher sur une tortue réveillée que sur un patin à roulettes endormi.   François Cavanna