En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nouveautés du site

2022/09/22 Combe de Sautadou, Bonnieux

Combe de Sautadou et forêt des cèdres, Bonnieux.

Rando animée par Jean-Pierre et Rolande Lecomte.

12 km et 500 m de dénivelé, 10 participant(e)s.

Le départ est très matinal, il fait froid mais une belle journée s’annonce !

Après avoir traversé Bonnieux, nous arrivons au parking de la cédraie du Luberon.
« Non, pas maintenant, dit Jean-Pierre, les cèdres, c’est pour la fin, la cerise sur le gâteau ! »

La montée ? c’est aussi pour plus tard…

Nous sommes sur les crêtes du petit Luberon et commençons par descendre. Le soleil joue avec
quelques nuages et nous offre de superbes vues sur les villages de Lacoste et Bonnieux, une
mosaïque de vignes tout autour et le Ventoux en toile de fond. Nous cheminons à travers les
chênes verts, les buis, les pind’Alep. Les clairières font place au romarin, à la ciste cotonneuse,
au chêne kermès.

Près de la tour Philippe nous ferons halte et rangerons vestes et pulls… Cette haute tour carrée
de 5 étages fut le rêve d’un artiste bonnieulais Philippe Audibert en 1885 qui voulait profiter d’un
panorama magnifique avec une vue imprenable sur la mer. L’édifice ne fut pas achevé
(mort de P.Audibert) et ne se visite pas.

Et la descente se poursuit…jusqu’au fond de la combe de Sautadou. Ensuite nous remontons
tranquillement avant le pique-nique, découvrant de belles vues sur les falaises et les crêtes.

Après le repas il faut continuer à monter. Bientôt quelques cèdres agrémentent notre cheminement :
petits bouquets d’aiguilles bleutés, petits cônes en formation, immenses silhouettes étalées, hauts
fûts…Un dernier regard sur le relief du petit Luberon et nous pénétrons dans la forêt tant attendue.

Nous croisons beaucoup plus de randonneurs, la forêt des cèdres semble être le but de promenade
de bien des vauclusiens et autres touristes.
L’ombre rafraîchissante des grands arbres est réconfortante.

La forêt fut à l’origine plantée avec des graines venues du Moyen-Atlas algérien à partir de 1861.
Les premiers arbres commencèrent à se reproduire dans les années 1920. En 1952 un incendie
détruisit une grande partie des arbres alentours. Résistants, les cèdres prirent la place des arbres
brûlés. Depuis le cèdre a prospéré sur un terrain de 300 hectares, c’est la plus grande forêt de
cèdres d’Europe.

Un sentier pour personnes handicapées a été aménagé avec plancher en bois de cèdre, ponctué
de panneaux explicatifs. Nous le suivrons et admirerons les jeux d’ombres et de lumière à travers
les grands arbres, prenant quelques photos du « cèdre-lyre » et du « cèdre-candélabre »qui comme
leurs noms l’indiquent épousent les formes de ces beaux objets.

La dernière photo sera pour Jean-Pierre entouré de ses 9 randonneuses et ce sera le retour.

Merci Jean-Pierre et Rolande pour cette randonnée dépaysante…

Sylvie

les photos de Jean-Pierre


Date de création : 24/09/2022 : 20:17
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes rendus 2022-3eme trimestre
Page lue 158 fois