En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Vos prochaines activités avec l'ADRI...

Dimanche 26 mai: Alexandra nous propose de monter au Cheval Blanc par Thorame

Mardi 28 mai matin: Marche nordique avec Françoise & Michèle

Jeudi 30 mai: Guy nous mène sur la barre des Dourbes

Jeudi 30 mai: René propose une sortie ZEN à St Geniez

Il reste quelques places disponibles pour le séjour à Chaudun du 8-9 Juin

Pour plus d'infos et inscriptions consultez la rubrique "programme"

2024/04/04 ZEN Hyèges par Aps

Hyèges par Aps

Sortie Zen du 04/04/2024

190m de dénivelé.  7,5 km

Au départ de la gare de Digne, à 9 heure, nous sommes 21 hardis explorateurs prêts à partir, bâtons aux poings, sous la férule attentive de René. Frisquet encore ! Mais qui pourrait nous arrêter ? De plus la journée s’annonce belle !

Arrivée, disons à 2 km avant Moriez. Nous nous garons en bord de route, et empruntons la piste de desserte agricole qui passe sous la voie de chemin de fer du Train des Pignes. Des ouvriers s’activent pour réactiver la ligne arrêtée par les éboulis, depuis quelques années déjà, et en attente du prochain éboulis qui ne saurait tarder.

Au départ, la piste suit un passage étroit creusé par le torrent d’Hyèges, un gros ruisseau turbulant, rendu limoneux par toutes les pluies récentes. Mais très vite la vallée s’élargit, et nous mène dans une autre dimension, avec des images très paisibles de champs verdoyants piquetés de cerisiers et bordés de pruneliers en fleurs.

Nous suivons par une douce montée cette piste qui nous mène d’abord à une grande bâtisse censée représentée à elle seule le hameau d’Aps, puis redescendons par un chemin tranquille, qui nous mène jusqu’au hameau de Chaillans, auprès duquel nous trouvons une prairie fleurie où nous établir pour déjeuner, face à la montagne creusée d’un éboulement en éventail, mêlant le noir des robines au blanc du calcaire. Une « escouranche », parait-il. Nous sommes bien obligés de croire sur parole notre distinguée gavotte, même si aucun dictionnaire provençal ne confirme.

Le retour toujours par des pistes faciles, à déclivités lentes, nous mène d’abord au village de Hyièges, bien endormi, puis nous fait retrouver notre chemin de l’aller. Rien de fatiguant. Un doux souffle de printemps. Une solitude aimable et, partout, semis de fleurs dorées sur fond d’herbes d’un vert tendre: Des pissenlits ! Des pissenlits ! Des pissenlits !

Françoise

Les photos de Françoise


Date de création : 07/04/2024 : 08:51
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes Rendus 2024-2ème trimestre
Page lue 116 fois