En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
L'association
Randonnées
Marche Nordique
Divers
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Nouvelles
Report rando ZEN du 15 novembre. - le 24/09/2018 : 11:55 par JP

La rando ZEN du 15 novembre à Valensole animée par André Piche
est reportée au jeudi  22 novembre.


Marche nordique - le 03/09/2018 : 22:22 par JP

Avec les vacances, la canicule et les orages la marche nordique a tourné au ralenti pendant l'été.
C'est maintenant la rentrée et la reprise aura lieu le 7 septembre.
On espère que la météo sera favorable et que vous pourrez venir nombreux(ses).

N'oubliez pas d'appeler jeudi soir l'une des animatrices :

         DUCLET Michèle        04 92 35 47 91

Ou     FURIO Françoise        04 92 62 10 38

Ou     CORONEL Françoise  04 92 31 05 74


Mise en conformité RGPD - le 19/08/2018 : 17:24 par JP

Le Règlement Général pour la Protection des Données est une réglementation européenne appliquée
depuis le 25 mai 2018.           Comme indiqué dans les "Mentions Légales" consultables sur le site :.

Les formulaires ont été adaptés avec demande de consentement, les cookies sont soumis à acceptation
et les cookies avec des données personnelles sont cryptés avec possibilité de changer la clé de cryptage.

Activation du protocole https.


 


Fiche incident chien de protection - le 13/07/2018 : 15:28 par JP

Il existe désormais une "fiche incident chien de protection" à renseigner lorsqu'un randonneur
(ou autre pratiquant de sports de pleine nature) est victime d'un incident avec un Patou.

En cas d'incident cette fiche est à renseigner et à envoyer à la DDT

Vous pourrez trouver cette fiche dans la rubrique "Signalisations " du menu "Divers"
(colonne de gauche, en bas)
 


suricate.jpgTous veilleurs!! - le 27/08/2017 : 15:21 par Guy

Le dispositif de veille Suric@te , "Vigie des sports de Nature" a été mis en place par le Pôle Ressources des Sports de Nature du ministère de la Ville de la Jeunesse et des Sports. Il concerne tous les acteurs d’activités de pleine nature.

Nous vous proposons de regarder cette courte vidéo qui vous explique comment signaler tout problème que vous pouvez rencontrer lors d'une randonnée : balisage, sécurité, conflit d'usage, pollution, etc.
Bien évidemment le but est que votre signalement soit ensuite étudié et traité. Elle vous parle en vidéo du site de référence (et de l'application pour Smartphone) qui vous permet de faire tout ça.


Le Conseil départemental des Alpes de Haute Provence nous informe du lancement, depuis le 1er juillet 2017,
du nouveau site www.rando-alpes-haute-provence.fr dédié aux itinéraires de randonnée dans les Alpes de Haute-Provence.
Ce site réalisé  en version responsive web design et consultable sur ordinateurs, tablettes ou smart phone, présente une première cinquantaine d'itinéraires de randonnée balisés pédestre, équestre, VTT, cyclotouristique et trail (l'offre continuera à évoluer avec la mise en ligne régulière de nouveaux circuits).

A partir de ce site intuitif, dynamique et interactif vous aurez accès aux randonnées, aux cartes, aux tracés GPS et vues 3D, vous pourrez directement imprimer les pdf des itinéraires et les partager sur Facebook, Twitter ou par mail via l'application.
 
Pour chaque fiche, sont également proposés des liens internet (météo, cartes de randonnée, refuges, webcam, visite virtuelle à 360°…) ainsi que des points d'intérêts patrimoniaux (POI).

Alors pour bien commencer l'été, rendez-vous sur :


rando_AHP_logo.gif
 


L’Adri rando 04 : 40 ans déjà ! - le 24/06/2017 : 17:40 par Guy

Jeudi 15 juin: l'ADRI fêtait son quarantième anniversaire aux Hautes Bâties du Cousson. 

ADRI40ans01.jpg

ADRI40ans02.jpg

Vous pourrez lire le compte rendu de cette journée en cliquant sur ce lien


Marche nordique - le 10/12/2016 : 17:09 par Guy

L’Adri Rando 04 ouvre une section « marche nordique ».

Cette activité se déroule pour l’instant le vendredi matin de 9h à 11h. Pour y participer merci de contacter l’animatrice Michèle Duclet au 06 78 05 34 93 le jeudi.

marchenordique.png


La chenille processionnaire - le 03/03/2016 : 10:25 par Guy
Voici un article sur les chenilles processionnaires transmis par l'ONF à la suite de la commission sentiers  du 2 mars2016, destiné a informer les randonneurs et le grand public:

La chenille processionnaire du Pin, une présence cyclique. 

Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)  Article rédigé par Lilian MICAS,  Office National des Forêts, correspondant du Département Santé des Forêts pour le 04 .  
La chenille de ce papillon nocturne est un ravageur hivernal commun des pinèdes d’Europe du Sud. Le  cycle  biologique  est annuel.  Les populations  de processionnaires subissent des fluctuations importantes  et  assez régulières  s’étalant  sur plusieurs années. Nous sommes en ce moment, et pour la deuxième année consécutive, dans une phase de progression du nombre de chenille et de dégâts. Cette pullulation qui dure, en générale, deux à trois ans suivant les secteurs devrait attendre son pic cet hiver 2015/2016 pour progressivement diminuer en 2017.   
Cycle biologique     Les  papillons adultes  émergent  au cours  de l’été,  de  fin  juin à  mi-août  selon  les secteurs.  Pour  pondre, les  femelles  peuvent parcourir  quelques kilomètres à la recherche d’un  hôte  qui  leur convienne.  Elles manifestent, dans notre zone,  une préférence  pour  les  pins noirs,  puis le pin maritime, le pin sylvestre, le pin d’Alep, et en dernier lieu les cèdres ou d’autres conifères (Douglas par exemple). Comme elles se dirigent vers les silhouettes d’arbres se découpant sur fond clair, les processionnaires se trouvent souvent concentrées sur les lisières ou les arbres isolés.  Le développement larvaire complet, qui dure entre quatre et huit mois, s’effectue en cinq stades. On peut différencier chacun d’eux en fonction de la taille et de la couleur des chenilles. Dès le troisième stade, elles sont munies de microscopiques poils urticants qui sont transportés par le vent. Environ un mois après la ponte, de fin juillet à fin septembre selon les secteurs, les chenilles éclosent. Regroupées en colonie d’importance variable (en moyenne 200 individus), elles dévorent partiellement les aiguilles situées à proximité de la ponte. Elles s’alimentent de préférence pendant la nuit lorsqu’il ne gèle pas. Elles s’éloignent progressivement de leur lieu d’éclosion.    Dès les premiers froids, elles confectionnent leur nid  définitif après  avoir  cherché  la  position  la  mieux  exposée  au soleil. La colonie bénéficie ainsi d’un véritable radiateur solaire.      À la fin de leur cycle, les chenilles quittent l’arbre en procession et cherchent un endroit au sol suffisamment chaud et meuble pour s’enfouir à quelques centimètres de profondeur.   Après avoir tissé un cocon, elles se transforment en chrysalide. Selon les régions et les conditions climatiques, l’époque  de  la  procession  varie (en généralement  en mars–avril). Les chrysalides restent en repos jusqu’à  la  reprise  du  développement  des  adultes,  qui  émergent  le  plus  souvent  au cours  de  l’été.   
Dégâts    En forêt, les jeunes peuplements de pins sont les plus touchés par les chenilles. Hors forêts, se sont les alignements de pins de bord de route et les arbres isolés qui subissent les plus grosses défoliations. Dans les peuplements fermés, elle colonise essentiellement les lisières. Tout ceci explique que les dégâts visibles sont souvent plus impressionnants que les dégâts réels.   pour  évaluer  correctement  la  défoliation  moyenne,  il  faut  impérativement  rentrer  de  plusieurs dizaines de mètres dans le peuplement. Dans les boisements morcelés ou les jeunes peuplements encore  ouverts,  la  processionnaire  trouve  un  milieu  qui  lui  convient  bien,  et  se  maintient  plus aisément sur une grande partie du peuplement.  Une défoliation même totale ne provoque pas la mortalité des arbres atteints. Elle entraîne, juste, une perte de production.  Les  arbres  récupèrent  en  quelques  années, ils sont parfaitement capables de supporter cette attaque.  Sur  le  plan  humain,  l’abondance  de  chenilles  dans  les  secteurs  fréquentés  (bûcheronnage, urbanisation,  loisirs)  conduit  à  des  urtications  ou  des  allergies  parfois  sérieuses  chez  les personnes sensibles. Les soies urticantes peuvent, également, affecter sérieusement les animaux domestiques et le bétail.     Les niveaux de population de la processionnaire du pin passent par  des  pics  de  culmination  qui  durent  de  un  à  trois  ans,  au cours desquels les insectes sont très nombreux et commettent des  dégâts  intenses  et  étendus  sur  le  plan  géographique.  Ils sont séparés par des périodes de durée variable, de cinq à huit ans,  pendant  lesquelles  l’insecte  n’est  plus  présent  qu’à  l’état endémique ;  les  dommages  restent  alors  discrets. 
Lutte    En forêt, la lutte n’est ni nécessaire ni souhaitable dans tous les cas. Elle ne doit en effet être envisagée que dans certaines configurations. Par exemple, sur les aires de pique-nique, dans les campings et autres lieux très fréquentés par le public.  Plusieurs types de luttes sont envisageables:  
- lutte mécanique en  détruisant  les  nids  dès  qu’ils  sont  visibles. Couper et brûler les branches porteuses de pré-nids et nids. Il faut alors se protéger soigneusement des risques d’urtication.    
- une collerette entourant le tronc de l’arbre, percé d’un trou débouchant dans un sac plastique. Ces éco-pièges sont particulièrement recommandés pour les particuliers qui voient leur jardin infesté.  
- Appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis depuis le sol (entreprise agréer). Depuis le Grenelle de l’Environnement, il est désormais interdit d’épandre le Bt par hélicoptère ou ULM, sauf dérogation préfectorale. 
A l'heure actuelle d'autres techniques sont testées par les scientifiques :  

- Comme celle qui consiste à poser, en ville ou en forêt, des nichoirs à mésanges. Ces oiseaux insectivores peuvent en une seule journée dévorer une quarantaine de chenilles, prélevées directement dans l'abri de soie.  
- Utiliser la confusion sexuelle, grâce à des pièges diffusant des phéromones de synthèse imitant celle des femelles, on peut attirer et éliminer une part importante des mâles d’un terrain donné. Ceci réduira d’autant le nombre de fécondations, et donc de pontes et de nids de processionnaires.   
La chenille processionnaire du pin est une composante de notre écosystème forestier méditerranéen que nous ne pouvons pas négliger. Le Département Santé des Forêts, à l'aide d'un réseau national de placette, suit ce défoliateur des pinèdes. Mais, à la faveur du changement climatique, elle est en train d'apparaître dans des régions qui ne le connaissaient pas. Aujourd'hui, elle a atteint la Bretagne et la région parisienne et on peut penser que d'ici quelques années l'ensemble de l'hexagone sera concerné par ce véritable sujet de préoccupation sociétale. 

Remerciements - le 12/12/2015 : 20:39 par Guy

Message d’un adhérent

Merci pour ces randonnées découvertes avec les gens de l'ADRI, et l'accueil chaleureux que chaque adhérent et accompagnateur m'a réservé, et peut être à bientôt au détour d'un sentier....

Jean-Luc


La chenille processionnaire du pin - le 18/02/2015 : 20:22 par Guy

Les chenilles processionnaires
Pour compléter si besoin votre information et notamment celle des "femens du RAID"! (Cf CR de l'AGO du 30 janvier dernier)
Cet article est paru dans l'édition de la Provence du 17 février 2015.

Chenilles_processionnaires.jpg

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ces charmantes bestioles, suivez ce lien


Lettre du Tyrol - le 12/11/2014 : 13:18 par Guy

Voir aussi le compte-rendu du voyage par Françoise Coronel dans la rubrique "Vie associative / Les voyages" LettreduTyrolJCBP1.jpg

LettreduTyrolJCBP2.jpg

LettreduTyrolJCBP3.jpg

LettreduTyrolJCBP4.jpg

LettreduTyrolJCBP5.jpg

LettreduTyrolJCBP6.jpg

LettreduTyrolJCBP7.jpg


Les demoiselles de Vallauria - le 05/11/2014 : 09:27 par Guy

Les demoiselles de Vallauria

(Théus*, Mont Colombis 1734 m, Echine de l'âne, 2 novembre)

Paysage d'artiste

Gentes demoiselles

rappelez-vous que vous n'êtes

élégantes et fines

que des colonnes de terre

                Mais si bien chapeautées

                pour enchanter le ravin gris

Elles font des petits

les mamans demoiselles

Ca pousse comme des chanterelles

les piliers de la terre

                On vous entrevoit

                à travers les rouges et ors d'automne

                fragiles et souples

                comme de séduisants fantômes

Derrière un rideau de couleurs

Orphée devine un autre monde

fait de beautés rigides

Un champ de bras levés

apportant

l'offrande d'un rocher

                On ne vous approche pas

                Vous êtes là-bas distantes

                égarées dans votre danse immobile

                C'est une valse lente

                la valse d'un temps sans temps

                donné à la nature artiste

                pour sculpter les moraines

En sortant du ravin

on vous regarde de haut

donzelles et colosses au pied d'argile

enfermés

dans un joli petit enfer

                Les érables rougissent

                les genets fleurissent

                c'est l'été qui persiste

Village étagé sur la pente

au cimetière fortifié

ton paysage t'a-t-il monté à la tête

pour te baptiser toi-même

du nom de Dieu ?

        Jean-Claude Barbier       

demoiselledetheus.jpg

*Théus, ancien nom Teucium


Deux tasses au comptoir - le 07/07/2014 : 16:30 par GTERRASSON

Notre ami Jacques Tenneroni à repris la plume au cours de ses randonnées.

Il publie un second livre : « Deux tasses au comptoir »

(Les Editions du Net)

La Haute-Provence, le soleil, le ciel bleu, l’accent, le pastis, la lavande, l’aridité sauvage des paysages... Oui, bien sûr, la Haute-Provence est tout cela, mais autre chose aussi.

Depuis plus de dix ans je notais sur de petits carnets, des histoires de vie, des échos, des souvenirs, des médisances, des expressions typiques, des descriptions de personnes et de paysages, des brèves de comptoir, des anecdotes qu’on me racontait, (l’ADRI y a bonne part !), que je transformais ou non en nouvelles...

J’utilisais ce matériau de base dans mes romans En relisant ces notes, je me suis aperçu qu’au-delà d’une uniformisation mondialisée, au-delà d’un folklore passéiste, ces parcelles de vie traçaient le portrait d’un pays gavot bien vivant et original, dur, beau, attachant, avec des humains... très humains. La Haute Provence existe. Je l’ai rencontrée, j’essaie de la raconter en 450 pages.

 

Pour ceux que cela intéresse, vous le trouverez sur le Net (en tapant mon nom ou celui de l’éditeur(Les éditions du net), ou le titre du livre ou encore sur Amazon ou Fnac). Pour les Dignois, il est en vente dans les deux librairies de la ville, et à l’étalage de mon ami Patrick Lejosne (miel) sur le marché du samedi. J’en aurai aussi quelques exemplaires à disposition, bien sûr.

 

Bien cordialement à tous,

Jacques

deux-tasses-au-comptoir-jacques-tenneroni.jpg


Beau livre sur le Verdon - le 17/11/2013 : 10:41 par Guy

Nous vous signalons la parution d'un beau livre de photos de David Allemand, auquel Jean-Claude Barbier a participé pour les textes.

verdonR.jpg

Cela peut donner une idée de cadeau pour les fêtes de fin d'année qui arrivent.
Il se trouve normalement en librairie. Vous pouvez aussi suivre ce lien. Sinon, Jean-Claude peux le fournir.

(Jean-Claude Barbier, 1 impasse des Coussières,  04000 -Digne-les-Bains ; 0492324330 ou  0660110209)


Le Kilimandjaro de Claude - le 05/12/2011 : 16:54 par Guy
Parler du Kili en quelques mots me parait difficile!
Après une longue réflexion je crois que l'essentiel est de résumer l'ascension finale pour parvenir à ce sommet mythique du URUHU PEAK culminant à 5895m d'altitude.
CIMG3020.jpg

Dernier camp de base nommé BARAFU; altitude 4600m. Lever du groupe "13 pers" à 23h...Petit repas, soupe et pâtes.Départ à minuit avec lampe frontale. Température: -4°C.

CIMG3036.jpg

Nous grimpons lentement dans un silence impressionnant derrière le guide.Temps de montée 6h30 afin d'admirer le lever du soleil. Nous nous arrêtons 3 fois seulement et pas plus de 5mn par arrêt pour éviter de se refroidir.

CIMG3108.jpg

Vers les 5h nous cotoyons de magnifiques glaciers, le froid s'intensifie... Le jour se lève...Le sommet apparait...C'est gagné!!

CIMG3074.jpg

Photos...et descente de 2700m de dénivelé pour rejoindre le dernier camp à 3100m. Il est 17h00. Le groupe plus les porteurs réunis chantent en choeur KILI MANDJARO.

CIMG2853.jpg

Le KILI reste et restera un grand souvenir dans ma mémoire!!! Merci à Eliane et mes enfants de m'avoir soutenu et aidé pour y parvenir.

                                                 CLAUDE

Comme tous les chemins mènent à Rome, de même tous les chemins mènent à Compostelle. Parfois, c'est le même qui va dans les deux sens. C'est le cas du nouveau GR 653 D créé par les Amis de Saint-Jacques dans les Alpes de Haute-Provence. Il n'aura fallu "qu'une" dizaine d'année à une équipe de passionnés autour de Roger Beaudun pour faire aboutir un tel projet !

Maintenant, il faut le faire vivre cet itinéraire hors du commun, ce Chemin vers Saint-Jacques et Rome

.IMG_6307_R.jpg

C'est pour faire connaitre cet itinéraire que l'Agence de Développement Touristique, associée aux Amis de Saint-Jacques, au Comité Départemental de la Randonnée Pédestre et à l'Association Départementale de Randonnées et d'Itinérances (ADRI Rando 04) a organisé une longue marche départementale, de Venterol à Céreste, du 17 au 24 avril, soit 145 km en huit jours. Les offices du tourisme, ceux qui étaient sur le chemin et les autres étaient invités à découvrir ou à animer l'itinérance. Ils ont été nombreux à répondre présent, ceux des Hautes Terres de Provence, de Sisteron, du Val de Durance, du Pays de Forcalquier et Montagne de Lure, de Reillanne, de Céreste, de Moustiers Sainte Marie et d'Oraison, ont participé chacun à leur façon, en accompagnant, en proposant des visites avec des Guides de Pays, des animations. De même certains gîtes de l'itinéraire ont apporté leur contribution à l'animation, ainsi celui de Marc Linarès à la Motte du Caire qui a partagé sa science de la gastronomie sauvage en faisant déguster aux randonneurs des cakes aux brocolis sauvages et de délicieuses cornouilles et celui de Nicole Massel de Lincel, enthousiaste guide de pays. IMG_6467_R.jpg
Greet Beun de l'ADT était la cheville ouvrière de cette passionnante aventure humaine, Noël Even en fut le bon pasteur.
la_cheville_ouvriere.jpg

Un noyau dur d'une vingtaine de participants avaient répondu présent, venus d'horizons divers, aussi bien de Belgique, de Hollande, de Suisse, de Bretagne que du département. Au long de la semaine, des wagons de randonneurs, venus de l'ADRI Rando 04, de Rand’Oraison, d'Handicap'évasion de Sisteron Rando et des individuels, se sont accrochés au train des voyageurs. Ce n'est pas moins de 130 personnes qui se sont tour à tour relayées sur le chemin.

 handicapevasion.jpg

Sans pouvoir suivre l'antique voie domitienne transformée en routes goudronnées, l'itinéraire actuel accompagne son orientation générale, par chemins et sentiers. Il procure de grands plaisirs de marche et de découverte, en faisant passer les caminaïres par ces hauts lieux chargés d'histoire antique ou médiévale que sont Sisteron, l'église Saint-Donat (la visible et l'invisible), le monastère de Ganagobie, le pont romain du IIe siècle (après JC), le prieuré de Salagon, le magnifique pont roman de Mane, la tour de Porchères (XIIe siècle), Saint-Michel-l'Observatoire, le gué du Reculon, le prieuré de Carluc et le pont roman de Céreste.

Salagon.jpg

Le Chemin représente ainsi un très riche itinéraire de découverte du roman provençal. Les églises et chapelles sont très simples, rustiques, extrêmement dépouillées. Elles témoignent d'un art subtil de la pierre et d'un sens profond du sacré. Prieurés ruraux, sites érémitiques révèlent un art roman premier très émouvant.

Pour tenir compte des nécessités du ravitaillement, de l'hébergement et du tourisme le chemin fait également passer par de belles bourgades et cités de caractère dont Sisteron, Lurs, Forcalquier, Reillanne. Cette traversée de cités historiques et de villages perchés, structurés autour de leur noyau médiéval, est un enchantement.

IMG_6543_R.jpg

De plus, cet itinéraire jacquaire propose une descente de la montagne vers le pays des collines, de la lumière et des senteurs qui caractérisent si bien le Pays de Haute-Provence. En ce sens il a une valeur hautement symbolique : plus qu'une marche aux étoiles, ce chemin vers Compostelle suit la voie de la lumière tracée entre Lure et Luberon.

Enfin, renouant avec l'antique vocation européenne de la voie domitienne, il présente l'avantage de relier l'Italie, la France et l'Espagne dans une même foulée.

Mais au-delà de ses intérêts touristiques majeurs, le Chemin de Saint-Jacques, le Camino comme disent les Jacquaires n'est pas un chemin comme les autres, un simple GR. C'est un chemin qui a du sens, avec les plus de l'échange, de la convivialité, de l'entraide, de la tolérance, de l'ouverture, voir de la spiritualité. Son succès européen vient certainement de ces valeurs qu'il transmet, si on les partage, comme dans une auberge espagnole où l'on ne mange que ce que l'on a apporté.

impressions_du_moment.jpg

Le marcheur d'aujourd'hui (touriste, pèlerin, sportif, contemplatif) qu'il soit croyant ou non, est séduit par "l'esprit du chemin", cet ensemble de valeurs composites qui attirent nos contemporains : aventure, liberté et sécurité - rencontre avec la nature, l'histoire et les gens – solitude, retour sur soi et partage – réflexion et contemplation – respect, solidarité et sérénité.

Aucun des participants n'oubliera, en cette année jacquaire, les petits bonheurs de ce chemin, prévus et imprévus, qui en ont fait tout le charme : l'accueil chaleureux à Faucon du Caire, au pays des rochers qui parlent, la passion des restaurateurs de la chapelle Saint-Claire au hameau de Naux, les chants du sud avec Flora Berger du groupe Cantanha au gite des Fenières à Peipin, l'éclat du printemps en fleurs du côté de Chateauneuf-Val-Saint-Donat, la sérénité de Ganagobie, les subtiles courbes du canal de Manosque, les chants à gorge déployées au refuge de la Parise, le carillon de Forcalquier sonné tout spécialement pour les caminaïres, les mystères de la pierre sèche expliqués par une habitante du hameau des Craux, l'accueil exceptionnel à Lincel, etc, etc. C'est vérifié, l'esprit du Chemin souffle bien aussi dans les Alpes de Haute-Provence, quand tout le monde y met du sien ! Il parait que les marcheurs ont gravi 4000 mètres de dénivelés cumulés, c'est comme s'ils étaient montés au Grand Paradis !

IMG_6390R.jpg

A chaque étape ses surprises, à chaque pause ses découvertes : ce chemin vers Saint-Jacques représente aussi un sacré "produit" à qui voudrait s'en saisir. L'ADT et les Amis de Saint-Jacques en ont fait une merveilleuse démonstration.

 
Jean-Claude Barbier
 
 

 

Pour faire et découvrir le chemin :

-         "Sentier vers Saint-Jacques de Compostelle, Montgenèvre Arles" topoguide réf. 6531 Fédération Française de la randonnée, GR 653 D

-         "Le Pays de Haute-Provence, guide de découverte par les chemins", édition ADRI, avril 2008.

-         Dépliant « Sur le chemin vers Saint Jacques de Compostelle et Rome, le GR 653 D » édition 2010

Documents disponible à l’Agence de Développement Touristique des AHP 04 92 31 82 18 ou info@alpes-haute-provence.com

Pour connaître la vie du Chemin en Haute-Provence, blog: http://www.compostelle.alpes-haute-provence.fr/

Flores des Alpes - le 27/10/2009 : 17:28 par guy
Vous collectionnez les clichés de fleurs alpines que vous ne parvenez pas à identifier? Le site www.florealpes.com de Franck Le Driant , accompagnateur en montagne basé dans le Buëch, est fait pour vous! Il suffit de cliquer sur "Fleurs" et vous avez le choix entre 10 possibilités de reconnaissance : au hasard, par couleur, par famille, par nom français... Très riche, ce site présente les photos  de chaque espèce sous au moins quatre angles différents pour faciliter leur identification. Vous pouvez aussi lui envoyer par mail une photo de la fleur à identifier et il vous répondra en quelques jours. Sur ce site vous trouverez aussi des photos de faune, y compris des papillons et autes insectes.

Nouvelle rédigée par Greet Beun

Sur les chemins du feu - le 15/10/2009 : 22:57 par guy

En cliquant vous pourrez voir le diaporama monté par Jean-Claude Barbier sur notre voyage aux îles éoliennes.

Bonne visite!


Les îles Eoliennes vues par Pierre Dachicourt - le 02/10/2009 : 17:32 par guy
Nous avons fait le même voyage, mais chacun l'a vu à sa manière. En cliquant ici, vous pourrez voir un diaporama réalisé par Pierre Dachicourt sur notre séjour.
N'hésitez pas à réaliser le vôtre, je me ferai un plaisir d'en faire la promotion sur ce site!

Calendrier
Liens divers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Nous contacter
Texte à méditer :  

Ne diminuons jamais les dangers des montagnes, amis, mais ne les exagérons pas non plus: in medio veritas.   Henry Russell