En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
L'association
Randonnées
Marche Nordique
Divers
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Jeudi 2 avril 2015

Cadières de Brandis  Col des Lèques

Rando animée par Joël Charnavel

9 km pour un dénivelé de 550 m.

Situation : Col des lèques à 10 km au nord ouest de Castellane sur la N 85, carte IGN, TOP 25, 3542 OT.

Nous partons du Col des Lèques sous le soleil mais avec un vent froid. Devant nous les Cadières que nous rejoindrons par la piste sud. En chemin nous découvrons Castellane et Notre Dame du Roc. Arrivés sur la Crête de Colle Bernaiche, en évitant les chenilles, un beau panorama s’offre à nous (le Robion, le Verdon, Talloire). De là en une longue procession serpentant à travers les rochers nous atteignons ces superbes blocs appelés « Cadières ». Après la pause déjeuner, pour le retour, nous descendons par un raidillon traversant un chaos de rochers, où nous rejoignons la forêt.  De là par un petit sentier Joël ramène ses 31 randonneurs jusqu’aux voitures.

Extrait d’un texte ancien écrit en 1999 dans « Errance en Provence ».

« Aux Cadières le dur et le doux alternent, le vert des pins et le blanc cassant des calcaires, les niches et les tours, la violence et le repos, le yin et le yang de la nature. Mais ce jour je vis surtout la tendresse des pierres, les couches alanguies avant de choir dans le chaos, les instables équilibres, la fragilité des calcaires diaclasés, les piliers prêts à partir vers l'abîme. Ces pierres désespérées se soutiennent comme des condamnées. Elles ont l'énergie et la solidarité du désespoir. Une petite secousse, une jouissance de la Terre et l'assiette des choses se perdrait, les rocs et les blocs descendraient étrangler le Verdon et noyer Castellane.

Les Cadières nous parlent de fragilité. Des éclairs pourfendent les remparts de nos cultures et nous ne les voyons pas. Le temps nous semble pétrifié car nos yeux sont inaptes à suivre son mouvement. Là-haut, sur les Cadières, veille le fantôme de nos fractures. »

Jean-Claude Barbier

voir les photos en cliquant sur le lien ci dessous 

https://plus.google.com/photos/103447256777466539578/albums/6133561172777441393?authkey=CIvr_f6S89qa9AE


Date de création : 08/04/2015 : 13:48
Catégorie : Randonnées - 4-1 Randos archivées-2015
Page lue 3684 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Liens divers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Nous contacter
Texte à méditer :  

Le chemin est une forme de communication non seulement dans l'espace mais aussi dans le temps.   David Le Breton