En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

2020/10/11 Le corbeau

Dimanche 11 octobre 2020

Le corbeau autrement.

Rando animée par Annick Proix.

16 km, 700 m de dénivelé, 4*, 7 participants.
 

LE CORBEAU (SANS LE RENARD)

La Rando originalement prévue devait nous amener à Saint Julien du Verdon, mais une météo incertaine
avait conduit Annick à nous proposer un autre circuit :

HAMEAU DU CASTELLARD-MELAN JUSQU’AU SOMMET DU CORBEAU

Les sept participants se retrouvent à 08.30 au parking de la gare, pour ensuite se répartir dans trois voitures
à destination du Castellard. Parking en bas du SERRE, peu après l’intersection de la piste avec le GR.

Le soleil bien en train et le ciel lumineux nous promettent une belle journée. Annick évite le GR mais nous
conduit par une succession de pistes et de chemins parfois privés (avec autorisation des propriétaires)
vers le vieux village de Mélan, qui a été rénové par les Scouts et guides de France.
Malgré une observation attentive de toute la troupe, aucun champignon digne de ce nom n’a daigné montrer
sa tête.  Sans doute faisions nous trop de bruit en échangeant nos impressions sur le paysage mordoré aux
couleurs d’automne que soulignait une douce lumière, ou bien encore sur les clôtures en pierre sèche.
Farouches, les champignons Dignois !

Arrivés au vieux Mélan, au-dessus du domaine des scouts, se trouve une jolie chapelle qui nous offre un abri
contre le vent, le temps d’une pause banane bien méritée. Puis reprise du périple en direction de la Colline
de St Joseph. La Crête nous fait payer une vue magnifique, de chaque côté du sentier, par un vent à
dé-casquetter les randonneurs, mais notre volonté de fer nous permet de défier Eole, au moins jusqu’au
Sommet du Corbeau, notre objectif.
Le fait que l’endroit était pressenti comme étant propice à la pause-déjeuner n’étant sans doute pas étranger
à cette performance !

Le déjeuner se déroule à l’abri du vent, avec la Bigue, la barre des Dourbes et le Cheval Blanc comme horizon
lointain. La Forêt Domaniale des Duyes formera le cadre de notre retour vers le Castellard, lequel retour fût
émaillé de quelques légères hésitations et petits  conciliabules ici et là,  quand la piste se faisait difficile à
trouver. Le soleil ne nous lâche pas, mais les champignons se cachent toujours. Heureusement, quelques
noix nous permettent de surmonter cette déception.

Soucieuse de son rôle d’organisatrice et hôtesse parfaite, Annick nous propose de clôturer cette journée en
nous invitant à déguster, dans le jardin de sa maison Thoardaise, un cake-maison arrosé de cidre artisanal
ou, pour les belges et autres gens du nord, une  bière (très bonne bien que française). La barre pour les
organisateurs des futures randos est placée très haut !

Retour à la gare à 17.30, heureux de cette ballade très poétique et conviviale, qui nous rajoute 16 km au
compteur avec 700 m de dénivelé !

Pierre Sommereijns

Les photos de Jean-Pierre


Date de création : 12/10/2020 : 17:28
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes rendus 2020-4ème Trimestre
Page lue 77 fois