En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nouveautés du site

2021/07/01 Jas Roche - ND de Lure - ZEN

Jeudi 1er juillet 2021

Jas Roche - ND de Lure. St Etienne les Orgues.

Rando ZEN animée par Nicole Boudeville.

9 km, 270 m, 11 participants.

Sur les 11 personnes du groupe, bien peu connaissaient cet endroit assez secret au cœur de la Montagne de Lure.
Bien peu seront ceux qui n’y retourneront pas après avoir goûté au charme apaisant, spirituel du lieu. Après un regroupement
aux Mées et un passage par Cruis, nous attaquons en voiture une piste de cinq km, des plus poussiéreuses, pour enfin arriver
au point de départ de notre boucle : le jas Roche, un vieux jas restauré, précédé d’un grand champ de hautes herbes, permettant
à  nos voitures de se reposer, et de brouter un peu en nous attendant. Elles sont dans un état, les pauvres !                                                                                                    

            Devant le jas, assis à une table, un vieux cycliste ex-Adrien se repose. Le monde est petit !   

 Nous partons sous le Haut Patronage de Nicole qui nous promet quelques 8 à 9 km de course pour un dénivelé de 270m.
Une affaire de quatre à cinq heures de marche. Elle tiendra parole.

Temps béni des Dieux : un beau ciel bleu, une bonne fraîcheur sur friselis de vent, et surtout cette longue montée sans
difficultés au milieu d’une superbe forêt de hêtres au garde à vous sur notre passage.

Une marche nonchalante bavarde et gaie, parsemée de haltes impromptues pour examiner une herbe, une fleur,
un champignon, ou pour rien, si ce n’est bavarder… Certaines (je ne citerai pas de nom, mais j’insiste sur le féminin,
nous n’étions que deux malheureux du sexe opposé), ont du mal à discourir en marchant.

Des chercheurs de champignons !

Dès qu’ils nous voient arriver de loin, ils prennent leurs paniers, traversent à toute vitesse la piste et se mettent
à farfouiller en contrebas. Arrivé à leur hauteur, l’un de nous s’inquiète de leur récolte.

  • On vient d’arriver. On a juste fait un tour  au dessus de la piste, mais, là-haut, il n’y a rien de rien. C’est trop sec !

Nous compatissons et continuons notre marche. Au moment de les perdre de vue, l’un de nous se retourne : les
deux gars sont déjà en train de traverser la piste en sens inverse. Surtout ne jamais dévoiler ses coins à champignons !
L’alpha et l’oméga de ce sport.

Enfin, annoncée par une haie imposante de Cèdres et gîtée au milieu de la forêt, l’abbaye ! Du moins, ce qu’il en reste :
L’église, mal en point, un commun transformé en gîte et une petite maison accolée où loge un ermite gardien des lieux, que nous
n’avons pas vu.

Devant l’église romane du XIIème siècle, trois énormes tilleuls bi, tri, quadri-centenaires, allez savoir, mais quelle vigueur,
quelle force de vie ! Le lieu dégage une impression émouvante de paix et de sérénité.

Malheureusement, rien n’est parfait en ce bas monde. L’église menaçant ruine, un arrêté municipal en interdit l’approche.
C’est vrai que recevoir l’une de ces lourdes tuiles de lauze sur la tête...

Selon la légende St Donat, ermite, serait venu s’y installer vers 490 et un monastère y aurait été fondé par la suite.
Monastère détruit par les Sarrazins et reconstruit à la fin du XIIème siècle par les moines de Boscodon.
Au XIV et XVème siècle l’abbaye disparaît petit à petit de l’histoire : Trop isolée, climat trop froid, lieu trop sauvage…
Ce lieu, zen par excellence, ne peut laisser personne indifférent, et tous se jurent bien d’y revenir un jour prochain.

Après un piquenique « agrémenté » comme de juste, nous repartons. Montée/descente, un peu moins d’allant, qu’à l’aller…
Pas la fatigue, non, mais la chaleur, sans doute. Peut-être aussi est-ce la Mandarine Impériale et le Limoncello qui nous invitent à
traînasser, nous font regretter le temps d’une sieste. Mais toujours cette forêt superbe, et cette marche adoucit par un tapis épais de
feuilles mortes.

Enfin, retour au jas Roche où , oh surprise, nous attend un gâteau aux amandes, accompagné d’un cidre brut de brut et de
limonade ancienne.

Que demande le peuple ?

JT

Les photos de Françoise et celles d'Annick.


Date de création : 04/07/2021 : 11:00
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes rendus 2021-3eme trimestre
Page lue 328 fois