En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nouveautés du site

2021/09/23 Lac St Léger et pierre à sacrifices

23 septembre 2021

Le lac St Léger et la pierre à sacrifice.

Rando animée par Rémy Marchais

7 km, 250 m, 12 participants.


La balade des petits riens

Que dire ? Que nous étions onze ? Que nous sommes partis du col St Jean pour aller virer
en boomerang autour du lac Saint Léger ? Que la rando n’était ni longue (7km), ni pentue (250m),
même si Rémy, notre animateur s’est ingénié à nous compliquer la tâche, en brodant sur le thème,
en la rallongeant par-ci, par-là, en nous faisant suivre systématiquement les chemins interdits ?
Mais qui ne connaît pas Rémy !

Non, le charme de cette balade ne tenait pas particulièrement à ces données.

Bon, il faisait super beau, de belles vues sur le massif de la Blanche et le fort de Dormillouse…

Mais parlons plutôt de ces petits riens qui rendent les randos si agréables : D’abord…,
d’abord, tiens pourquoi pas les animaux ? En accord avec le syndicat d’initiative Rémy nous avait
concocté un beau programme : dès le départ, des biquettes, toutes blanches, aux yeux bleus. (Les
cœurs féminins ont fondu), puis un petit écureuil entre-aperçu, un retour d’alpage pour un troupeau
de moutons, une minuscule vipère sur la piste, une biche, (bon, en plâtre, à l’entrée d’une maison,
mais enfin…)

Et puis du culturel ! La très ancienne chapelle Saint Léger, du « roman rustique » en pierres
apparentes, tout en angles aigus et en toit de lauzes, le « Château » qui…(l’appeler cabane serait
déjà prétentieux, mais enfin, quelle bâtisse se dressait là avant, avant de n’être plus que cet amas de
pierraille ?), un très intéressant domaine préhistorique, avec « La pierre aux sacrifices » (notons que
personne parmi nous, même la plus jeune, n’accepta d’être « sacrifié » avec le sécateur de Rémy !
Qu’est devenu le sens du sacré ?), ensuite un calendrier lunaire et une pierre cupule, pas très visibles,
mais avec un peu d’imagination…

Du « naturel » : Le lac, d’abord, une modeste sagne mais avec une faune et une flore riche, et
surtout, surtout, avant et après, ce silence recueilli, quasi religieux des hêtraies traversées.

De la modernité aussi ! Une bonne demi-heure, couchés dans l’herbe, à regarder les
circonvolutions des parapentes autour de Dormillouse. Légèreté de l’être !

Enfin, quid du convivial ?

Comme toujours, où y’a de la Zen, y’a du plaisir !

(Pardon ! Je n’ai pas pu résister !)

Merci à Rémy et à Michèle

Jacques TENNERONI


                        Les photos de Françoise

 


Date de création : 28/09/2021 : 16:05
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes rendus 2021-3eme trimestre
Page lue 102 fois