En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nouveautés du site

2022/07/03 Sommet de Denjuan par Faillefeu

3 juillet 2022

Sommet de Denjuan par Faillefeu.

Rando animée par Jean-Pierre Mary.

11 km et 1100 m de dénivelé, 5 participant(e)s.

Le sommet de Denjuan par Faillefeu ou une randonnée de Feu

Derrière ce titre accrocheur «  une randonnée de Feu », se cache un petit subterfuge linguistique.
C'est-à-dire que je vais rédiger ce compte-rendu dans une langue qui en principe ne s’écrit pas, mais se parle.
La langue de feu est en effet une langue purement orale. Le principe en est simple : on ajoute simplement un F
aux syllabes que l’on répète. Exemple : je veux du pain = jeFe duFu painFain.

Mais pourquoi choisir d’écrire de la sorte un compte-rendu de l’ADRI qui risque d’alourdir considérablement
le texte, et de barber le lecteur ? 3 raisons à cela :

  1. Le mot Faillefeu est truculent. Il a réveillé chez moi des souvenirs d’ado.
    C’était la langue que nous utilisions dans notre quartier à Marseille.

  2. J’ai l’âge moyen des randonneurs de l’Adri, et peut-être que dans une autre région
    de France, parlait t-on aussi la langue de Feu ?

  3. Et surtout, pour cette randonnée nous n’étions que 5.
    Donc, peu de lecteurs devraient lire ce compte-rendu !

C’est parFartiFi et vive l’Adri

Après avoir dépassé Prads, le départ de la randonnée se situe après le village deFe (facile) Tercier.
Arrivés aux 3 maisons de Faillefeu, Jean-Pierre nous sortFort très vite de la piste pour emprunter un sentier
que seuls Roselyne et lui connaissent. Roselyne, très sociable fait rapidement la connaissance de mouches
(on en comptera 128 sur son chapeau). Elle les emmènera jusqu’au sommet, et bien sûr, elle les ramènera à
la voiture.

Après 4 heures de montée, une vueFue à 360° nous attend. D’un côFotéFé, le Carton. Au fondfond,
les 3 Evêchés ? En face de nous, la montagne de Boule. Magnifique paysage ! Et au-dessus de nous les 400
mètres qui nous restent à gravir pour atteindre le sommet.
A l’heure du repas, nous dégustons le pastis jurassien et le melon offerts par Jean-Pierre et Chantal, sans
oublier le bon gâteau préparé par Roselyne. Dois-je préciser : gâteau sans les mouches bien sûr. Alors que
nous étions en train de savourer le « silence » du lieu, une légère polémique a éclaté quant au nombre de
mouches sur le chapeau de Roselyne. Sophie en aurait dénombré 129 !

Après ce bref incident vite réglé, nous entreprenons la descente. Au total : 4 heures de montée, et
3 heures de descente.

Et comme toujours, Jean Pierre, en tant qu’animateur expérimenté a réussi la prouesse de nous
ramener à l’endroit même où nous avions garé la voiture.

Encore un mot toutefois.
Si mes 4 comparses ont eu le courage d’aller jusqu’au bout de ce compte-rendu un peu fastidieux, qui n’aurait
jamais du être écrit, puisque la langue de feu est orale, je leur propose ce mot de la fin à lire à haute voix.

MerFercifi JeanFean PieFierreFeu pourFour ceFeTTeFe beFelleFe ranFandoFonéeFée


Raymond

Les photos de Jean-Pierre
 


Date de création : 05/07/2022 : 08:34
Catégorie : Randonnées - 3- Comptes rendus 2022-3eme trimestre
Page lue 241 fois